top of page
ALEXANDRE (Arsène). Noé dans son Arche .

ALEXANDRE (Arsène). Noé dans son Arche .

SKU : 9501551
350,00 €Prix
Paris, Ancienne librairie Furne, Combet et Cie, éditeurs, [1902], in-8 (26,5 x 21 cm), percaline rouge, bords biseautés. Au premier plat, or et palladium, silhouette de l'Arche dans laquelle s'inscrit le titre, sur fond d'argent rayonnant, au premier plan Noé (ill. p. 5) et madame Noé tenant la colombe, avec plusieurs animaux : éléphant (portant un singe), lion, rhinocéros, girafe, serpent enroulé autour du montant gauche. Au second plat, rosace noire, titre en long au dos dans un cartouche, tr. dorées, 156-(4) pp. ¦Édition originale illustrée de 118 dessins par Lucien Métivet, dont 8 hors-texte.« Les plus vieilles histoires sont encore les meilleures, et les bêtes de l'Arche, qu'elles nous viennent de Nuremberg ou de Paris, sont toujours le meilleur des jouets. Mais, cette fois, c'est vraiment un « article de Paris », un livre pimpant, gai, spirituel et fin, qui nous rend ces bêtes charmantes, si douces que les plus féroces restent malgré tout de supportables compagnons. M. A. Alexandre nous assure pourtant qu'en ce voyage le serpent, l'hyène, les singes troublèrent la paix publique de leurs complots et que Noé eut fort à faire pour remettre chacun en sa place. Il faudrait croire M. Alexandra sur parole, si pour être véridique il suffisait à un récit d'être charmant, vivant, plein de grâce et de péripéties. » (La Revue de Paris, 1902).Pour leur seconde collaboration après Les Fées en train de plaisir (Ancienne librairie Furne, 1899, rééd. Boivin, 1907, PH 44/787), Arsène Alexandre (1859-1937) et Lucien Métivet (1863-1932) nous offrent une histoire burlesque du Déluge.Ils ne sont pas les premiers à semparer du sujet : ils ont été précédés par Paul Guigou et Auguste Vimar, auteur et illustrateur de LArche de Noé (Plon, 1894, format oblong), mais Alexandre et Métivet ont accentué nettement le mode comique de leur histoire.Le caractère extravagant de lépisode du Déluge est souligné par tous ces auteurs : comment faire cohabiter des animaux dissemblables et antagonistes dans un lieu confiné comme larche ? Les auteurs sen donnent évidemment à cœur joie, et Noé se voit remplir le rôle de gardien de zoo, aidé par sa famille. Le dessin de Métivet accentue laspect caricatural du sujet, chaque animal réagissant à cette promiscuité forcée en fonction de son caractère supposé. Cependant les mêmes épisodes reviennent dans les deux livres, comme une séquence de mal de mer affectant les passagers.La différence principale entre les deux ouvrages est labsence relative de Noé dans celui de Guigou et Vimar, où les animaux interagissent sans intermédiaire (repas, fêtes, disputes, accidents et incidents), et sa présence comme personnage principal, annoncé dès le titre, dans celui dAlexandre et Métivet. Mais ce sont les animaux, leur fantaisie, leurs caprices et leurs conflits, qui ont la part belle dans chaque volumeLarticle « Enfance et de jeunesse (Littérature d) », dans La Bible dans les littératures du monde, dir. Sylvie Parizet (Cerf, 2016) ne cite que le livre de Guigou et Vimar.Bel exemplaire.
bottom of page