top of page
AMUNDSEN (Roald . Au Pôle Sud. Expédition du "Fram", 1910-1912 .

AMUNDSEN (Roald . Au Pôle Sud. Expédition du "Fram", 1910-1912 .

SKU : 9500230
750,00 €Prix
Paris, Hachette, 1913, fort in-8 (26 x 20 cm), percaline vert foncé. Premier plat illustré d'une vignette dorée d'après le dessin de la page de titre (le drapeau norvégien planté au Pôle Sud, avec un attelage de chiens au repos et un des explorateurs). Second plat muet, dos décoré d'un médaillon représentant une boussole (motif servant de cul-de-lampe), tr. dorées (rel. de l'éd.), (4)-XIV-(II)-371-(5) pp. (H1)¦Ouvrage illustré de 72 pl. h.-t. (125 photographies) et d'une carte dépl. h.-t. Adapté du n orvégien et préfacé par Ch. Rabot. Introduction par Fridtjof Nansen. Après la course au Pôle Nord, qui s'est achevée sur le duel Cook-Peary en 1909, l'attention du public est sollicitée par la conquête du Pôle Sud et la course entre Scott et Amundsen, en 1910-12, qui fit la une de tous les journaux et qui s'acheva tragiquement pour le premier (voir son témoignage au PH**). Les revues s'emparèrent de leurs exploits et le journal de l'expédition Amundsen fut notamment partiellement prépublié dans la revue L e Tour du monde en 1913 (tome 1) et dans Les Lectures pour tous de l'éditeur Hachette. Avant de se lancer sur les routes du Pôle Sud, l'explorateur Roald Amundsen (1872-1928) s'était frotté aux glaces arctiques en forçant le fameux Passage du Nord-Oue st sur le navire le Gjoa entre 1903 et 1907, une "coquille de noix" dit Nansen (expéditions relatées dans l'ouvrage du même titre publié par Hachette en 1909). C'est sur le navire de Nansen, le Fram ("En avant"), que l'intrépide explorateur se lance ver s le Sud, après une préparation rigoureuse basée sur "la culture norvégienne" : "la vie hivernale du Norvégien, sa pratique constante du ski et du traîneau", "l'emploi d'attelages de chiens emprunté aux races primitives" (...) "ont été les éléments de succ ès", souligne Nansen. Rabot confirme : "Le succès de son entreprise dépend de l'état de sa meute. Faire accomplir à une troupe de cent chiens eskimos un voyage sur mer de cinq mois et surtout lui faire traverser la zone tropicale constitue l'opération la p lus délicate". Ensuite, "il s'agissait de véhiculer à travers un des déserts les plus rébarbatifs de la terre les vivres nécessaires à la subsistance d'une petite caravane" de cinq hommes. "La conquête du Pôle austral, si elle constitue un remarquable expl oit de force physique, demeure surtout une victoire de l'ingéniosité et de la prévoyance et le récit d'Amundsen devient ainsi un véritable cours pratique d'exploration polaire", conclut Charles Rabot. En 1914, Hachette publie une traduction de Le Pôle me urtrier du capitaine Scott, concurrent malheureux d'Amundsen, dans un cartonnage en tout point identique, y compris le médaillon à la boussole au dos, motif que l'on retrouve sur l'ex-libris. Huret, Le Tour du Monde, 1860-1914 : Étude d'ensemble et tabl es, n°87. Bibliothèque polaire de Paul-Émile Victor, 1982, n°205-210. Provenance exceptionnelle (Ex-libris Paul-Émile Victor). Magnifique exemplaire.
bottom of page