top of page
BARR (Maurice). Mémoires d'une poule noire.

BARR (Maurice). Mémoires d'une poule noire.

SKU : 9501015
350,00 €Prix
Paris, P. Ducrocq, libraire-éditeur, 1882, in-8 (25,5 x 21 cm), percaline rouge, bords biseautés. Au premier plat noir et or, la poule noire écrivant ses mémoires, sur un panier, une plume dans la patte, une écritoire et un encrier devant elle (cul-de-lampe p. 276) ; double scène dramatique à l'arrière-plan, maisonnette en flammes, ses habitants s'enfuyant et navire pris dans une tempête (d'après le frontispice). Au second plat, en noir, encadrement de filets avec fers flora ux au centre et aux angles, dos au papyrus noir et or, tr. dorées, (8)-296 pp. ¦Édition illustrée de 49 dessins de MM. L. Dufaux, Ch. Gosselin, Mès, H. Vogel, Édouard Zier, etc., dont un frontispice et 10 hors-texte, et 32 culs-de-lampe de Léonce Petit ( 8 insérés deux fois), gravure de F. Méaulle. Première édition illustrée en 1868, format in-18, sans les culs-de-lampe. On sait peu de chose sur l'auteur. Otto Lorenz nous dit que ce nom est le "pseudonyme d'une femme". Maurice Barr est en relation avec É mile Zola qui le mentionne dans un article de L'Événement en 1866 : "M. Maurice Barr, en faisant des recherches pour un volume qu'il publiera prochainement chez Mame : Les Femmes artistes, vient de découvrir une curieuse correspondance", écrit Zola. "I l s'agit de plusieurs lettres écrites par un certain Mutio Manfredi, qui pratiquait sur les peintres le chantage qu'un autre Italien francisé a pratiqué de nos jours sur les artistes lyriques". Zola cite ensuite des extraits de ces lettres du XVIe siècle. Quant au livre sur Les Femmes artistes, il ne semble pas avoir paru. Par contre, Maurice Barr publie plusieurs titres chez Mame : Aventures merveilleuses de Bluette et de Coquelicot (1867, ill. de Bertall), Visite au jardin zoologique d'Acclimatation (1867, ill. de Freeman et Yan d'Argent), Le Voeu exaucé, suivi de Les Deux mariés (1868) et Le Trésor de la maison, suivi de Les Filles du lapidaire (1868), outre le livre publié chez Ducrocq. Puis Maurice Barr disparaît. Publie-t-il ensuite sous un autre nom ? Mystère. Ses volumes seront réédités de nombreuses fois. Mame par exemple retire régulièrement Bluette et Coquelicot, conte instructif pour les enfants jusqu'en 1923. Quand Ducrocq décide de développer une collection instructive et récréati ve lancée avec les oeuvres d'Émile Desbeaux, il reprend cet ouvrage. En effet, les Mémoires d'une poule noire paraissent dans la collection (dite in-4 écu) en même temps que Les Parce que de Mademoiselle Suzanne, fin 1881. Il est ainsi le premier jugé digne de figurer au côté d'É. Desbeaux, quelques années avant Paul Combes (1886), Sixte Delorme (1888), Labesse et Pierret (1888), Henri Bacon (1889), F. Méaulle (1889), Marie Miallier (1891), etc. La Revue britannique (1881) estime "ingénieux" le thèm e du livre de Maurice Barr, "un vrai roman moral" permettant de "faire connaître à ses jeunes lecteurs la vie de la ferme". C'est aussi un roman d'aventures. Quand il est paru en 1868, le Polybiblion en fit cette analyse : "La Bibliothèque illustrée de s familles, publication de M. P. Ducrocq, exécutée sur le même plan que la Bibliothèque rose, nous donne comme nouveautés les Mémoires d'une poule noire, de M. Maurice Barr. Cette poule est certainement bien savante et bien observatrice ; cet ouvrage rappelle un peu les Mémoires d'un âne, dus à la plume délicate et fine de Mme de Ségur (...) ; mais les aventures de la poule sont plus romanesques et plus accidentées que celles de l'âne ; plusieurs chapitres se passent à bord d'un navire où l'héroïne e st témoin de scènes maritimes comme on en trouve dans les écrits de M. de La Landelle ; enfin après le passage de la ligne équatoriale, après une tempête, un naufrage et mille autres incidents, la poule revient en France et éprouve le besoin, comme tout gr and homme, de se reposer et de léguer à la postérité le récit détaillé de ses aventures." Après la comtesse de Ségur et Maurice Barr, d'autres animaux écriront leurs mémoires, les plus connus étant les Mémoires d'un éléphant blanc de Judith Gautier (189 3, PH 7/135). Très bel exemplaire.
bottom of page