top of page
BERNARDIN DE SAINT-PIERRE . Paul et Virginie [violine] .

BERNARDIN DE SAINT-PIERRE . Paul et Virginie [violine] .

SKU : 9501315
450,00 €Prix
Paris, Librairie artistique H. Launette et Cie, 1888, in-8 (28,5 x 20 cm), percaline violine, plats biseautés. Au premier plat, or, crème, vert et noir, en médaillon, Paul et Virginie dansant en se tenant par la main (d'après la gravure h.-t. face à la p. 64), encadré de motifs végétaux (feuilles de palmiers, fougères), posés sur une stèle portant le nom de l'auteur et celui du dessinateur, devant laquelle est figuré l'ange de la renommée portant une trompe (ce dernier repris du frontispice), encadré d'un double filet noir. Au second plat, médaillon doré portant la devise "Sociae litteris artes", représentant une artiste peintre dans un décor végétal, au dos orné une double vignettes des deux héros en tête et en pied (Paul assis sur une branche d'arbre, lançant les fruits qu'il cueille à Virginie qui les reçoit dans sa jupe qu'elle tient en corbeille devant elle) d'un cartouche portant le titre et le nom de l'auteur, tête dorée, non rogné (Paul Souze, graveur, Magnier et ses fils, relieurs), XXVII-(1)-208 pp. ¦Édition illustrée de 120 dessins dans le texte par Maurice LELOIR, gravés sur bois par Jules HUYOT, A. BELLENGER et L. ROUSSEAU et de 12 grandes compositions hors-texte gravées à l'eau-forte par Auguste BOULARD. Exemplaire sur vélin du Marais. Dans leur excellente histoire de la vulgarisation des sciences, Savants et ignorants, D. Raichvage et J. Jacques nous rappellent que : "de nombreux auteurs ont intégré de la "science" à des oeuvres qui font partie, de façon évidente, du patrimoine littéraire, mais n'en appartiennent pas moins à l'histoire de la vulgarisation. Le triomphe de Paul et Virginie (1790) et les conséquences littéraires, sinon culturelles, des "bernardines " (des femmes qui se prennent pour Virginie) sont tels qu'ils font oublier que ce récit est le quatrième tome des Études de la nature de Bernardin de Saint-Pierre - et que leur auteur fut intendant du Jardin des Plantes, en 1792-1793" (p. 110). Beau plat historié, très bel exemplaire. La première édition est datée de 1887 [achevé d'imprimer le 25 novembre 1886], en percaline rouge (PH 5/83).Nous avons présenté (PH 5/84) un autre exemplaire daté 1888 [1886 à l'achevé d'imprimer], en percaline verte, qui se distingue du premier par les détails suivants : - Le nom du relieur Magnier et ses fils figure au pied du dos en petits caractères au-dessous du nom de l'éditeur (lequel ne figure pas sur le rouge). - La date figurant à la page de titre est 1888 (l'achevé d'imprimer ne changeant pas), et les mentions imprimées en rouge sur les pages de titre et dans la liste des collaborateurs artistiques de l'exemplaire précédent sont imprimées en noir. L'exemplaire violine appartient à une troisième version, reliée ultérieurement, qui présente le nom du relieur en pied du dos, une impression en noir de la page de titre, pas de mention d'achever d'imprimer. La confrontation de cartonnages de différentes, rouge, vert ou violine, pour un plat historié identique, permet de comparer les effets de coloris et d'apprécier la différence de rendu des ors et des couleurs. Il est incontestable que l'or et le rouge se "marient" plus agréablement par leurs contrastes optiques que l'or et le vert, mais certains amateurs peuvent avoir une appréciation différente. L'exemplaire violine offre lui aussi un excellent contraste.
bottom of page