top of page
BONNEFONT (Gaston). Souvenirs d'un vieil ingénieur au Creusot .

BONNEFONT (Gaston). Souvenirs d'un vieil ingénieur au Creusot .

SKU : 9500614
500,00 €Prix
Paris, Société d'édition et de publications, Librairie Félix Juven, 1905, in-4 (32 x 26 cm), percaline ocre. Premier plat polychrome illustré d'après les dessins de A. Cossard, têtes de chapitre ou culs-de-lampe (en bas une dynamo sur fond de cheminées d'usines, en haut une locomotive et un canon), dans un encadrement végétal, l'ensemble traité dans un style Art Nouveau. Au second plat, motifs géométriques d'encadrement à froid, au dos polychrome, dessin de haut-fourneau et d'une grue (d'après des vignettes en cul-de-lampe), tr. dorées, 318-(2) pp. ¦Édition originale illustrée de 36 compositions hors texte par Paul LAMY, de bandeaux et culs-de-lampe par Adolphe Cossard.Ouvrage dédié à Eugène Schneider, « député de Saône-et-Loire, maître de forges ». Table : Autrefois, aujourd'hui. Les matières premières. La fonte, le fer et l'acier. L'artillerie. A Chalon-sur-Saône. Les ateliers d'électricité. Le Creusot à l'Exposition de 1900. Les institutions patronales (Le contrat de travail. Retraites, allocations, secours. L'eau, le service médical, les écoles. Les habitations ouvrières. Le syndicat. Les salaires). Appendices (Le centenaire de M. J.-Eugène Schneider. Sursum Corda ! Tableau chronologique). Gaston Bonnefont (1851-1911) est connu comme auteur de livres de vulgarisation scientifique et géographique, habitué des plats historiés, dont nous avons déjà présenté Aventures de six Français aux colonies (1890, PH 3/54), Les Miettes de la science (1894, PH 4/64) et Voyage en zigzags de deux jeunes Français en France (1889, PH 11/212). Ce nouvel ouvrage relève de la vulgarisation technique, un sujet moins fréquent en plat historié, et d'autant plus important, aujourd'hui comme source d'information et témoignage sur le domaine industriel à la fin du XIXe siècle et au début du XXe. Ainsi le livre de Bonnefont figure en référence dans toutes les histoires industrielles du Creusot et de la famille Schneider dans la mesure où les sources documentaires sur le sujet sont relativement rares. L'ouvrage est une référence également dans l'histoire sociale, syndicale et ouvrière, en raison de son important chapitre sur ces matières, qui détaille l'organisation pratique dans l'industrie sidérurgique au début du XXe siècle, période ponctuée de grèves et de troubles sociaux, où la classe ouvrière tente de s'organiser syndicalement et politiquement. L'industrie sidérurgique au Creusot revêt de plus une importance capitale à cette époque de montée en puissance de l'industrie de l'armement, avant la Grande guerre. L'ouvrage sur ce point fourmille d'informations de première main. L'apport de l'électricité n'est pas oublié, que ce soit dans l'outillage industriel fonctionnant à l'électricité ou les nouvelles machines électriques qui sortent des usines. Un des points d'orgue du volume est le chapitre consacré à l'Exposition universelle de 1900, où les usines Schneider du Creusot avaient un pavillon. On se souvient qu'à l'Exposition de 1878 (cf. PH 9/173) avait été présenté un impressionnant marteau-pilon géant, transporté depuis le Creusot jusqu'à Paris. Les Expositions de Paris ont toujours été une des principales vitrines de démonstration industrielle pour les productions des usines Schneider. Bibliographie (livres utilisant Bonnefont comme source) : Roy. Histoire de la famille Schneider et du Creusot (1962). Devillers et Huet. Le Creusot : naissance et développement d'une ville industrielle (1981). Revue Milieux (1983) de l'Ecomusée de la Communauté urbaine Le Creusot-Montceau-les-Mines. Schneider, Mathieu et Clément. Les Schneider, le Creusot, une famille, une entreprise, une ville (1995). Lefebvre. L'Invention de la grande entreprise : travail, hiérarchie, marché (2003). Sur l'histoire sociale : "Représentations d'une culture de la protestation (Le Creusot, 1899-1900)" par Jean-Claude Caron dans La Voix et le geste : une approche culturelle de la violence sous la dir. de P. Bourdin, M. Bernard et J.-C. Caron (2005). Le livre de Bonnefont a été réédité deux fois récemment en fac-similé (Éd. JPM, 2002 et Éd. Le Livre d'histoire, 2009). Bel état général.
bottom of page