top of page
BORY (Paul) . Les Explorateurs de l'Afrique .

BORY (Paul) . Les Explorateurs de l'Afrique .

SKU : 9500936
450,00 €Prix
Tours, Alfred Mame et Fils, éditeurs, 1889, gr. in-8 (30 x 21,5 cm), percaline rouge. Au premier plat, or, vert et noir, sur fond de palmes, six portraits-médaillons d'explorateurs (Nachtigal, Brazza, Stanley, Samuel Baker, Galliéni, Georges Révoil), en bas ensemble d'objets divers (caisses, collier de perle, etc.), avec, en arrière-plan, un soleil levant. Au second plat, encadrement noir à motifs géométriques, au dos, reprise des palmes du premier plat avec portrait-médaillon de David Livingstone, tranches dorées (A. Souze, graveur), 397-(3) pp.¦Édition originale illustrée d'un frontispice (Stanley et ses compagnons), de 51 gravures in et hors-texte par Émile Bayard, Dosso, V. Foulquier, W. H. Freeman, J. J. Kirchner, etc. (dont 8 portraits : le colonel Flatters, Nachtigal, le docteur Bayol, Livingstone, Brazza, le docteur Holub, le major Serpa Pinto, le docteur Schweinfurth), de 4 cartes et plans. Après une carrière de libraire sous le Second Empire, où il a fondé la Bibliothèque de la science pittoresque (1868-1870, 19 volumes), Paul Brunet (né en 1837) devint vulgarisateur scientifique sous le nom Paul Bory chez Mame à partir de 1882 (Les Premières conquêtes de l'homme, 1882, Les Nouveaux pays, 1883, Le Roi des métaux, 1884, Les Grands entreprises modernes, 1890 (PH 85), Mémoires d'un Romain, 1890, etc.). Les Explorateurs de l'Afrique n'est pas une collection de biographies, mais une présentation du continent par grandes zones géographiques, les explorateurs qui les ont fait connaître, et la rivalité franco-anglaise que montre le choix de leurs portraits sur le plat historié : Le Sahara (les Touaregs, le Tibesti), le Soudan (qui désigne en fait ici l'Afrique subsaharienne : le Baguirmi, Tombouctou, le Haut Niger), le Bassin du Congo (exploré par Cameron, Stanley, Brazza), l'Afrique australe, l'Afrique équatoriale (les Grands lacs, le Nil) et le pays des Somalis. L'exploration de l'Afrique était un sujet de pleine actualité autour de 1890. C'était donc le cadeau idéal à faire aux enfants. On sait par exemple que le jeune Guillaume Apollinaire (né en 1880) en reçut un exemplaire, offert par sa mère, le 8 mai 1892, le jour de sa première communion. L'exemplaire, portant une émouvante dédicace de sa mère et de son frère Albert, a été conservé (Catalogue de la bibliothèque de Guillaume Apollinaire, 1983, p. 38 ; Apollinaire, catalyst for primitivism,1984, p. 182 ; Apollinaire, ses livres, ses amis, 1991,p. 30). A n'en pas douter, ce livre a passionné le futur poète : "Dès la sixième, il affirme un penchant prononcé pour la lecture et une grande curiosité de l'aventureux et du rare. Admirateur de Jules Verne, il projette un roman auquel son ami James Onimus doit collaborer" (P. A. Adéma, Guillaume Apollinaire, 1968, pp. 26-27). Existe également en percaline bleue. Exemplaire rutilant.
bottom of page