top of page
BOUSSENARD (Louis) . Les Etrangleurs du Bengale (Sans-le-Sou chez les fakirs) .

BOUSSENARD (Louis) . Les Etrangleurs du Bengale (Sans-le-Sou chez les fakirs) .

SKU : 9501090
450,00 €Prix
Paris, Ernest Flammarion, [1899], gr. in-8 (27,5 x 19,5 cm), percaline rouge. Au premier plat, noir et or, large décor d'encadrement : deux têtes d'éléphants en médaillons de part et d'autre, fouillis de plantes exotiques (palmes, fleurs), mêlée de rubans pour le titre et la collection, d'armes et d'objets (haches, flèches, gaffes, lances, rames, carquois, harpons, fusils) le tout croisé sur une ancre, au centre une scène d'étranglement ("D'un bon de tigre, il s'élance sur l'homme", p. 225). Au second plat, monogramme EF noir de l'éditeur, au dos, médaillon à tête d'éléphant dans un décor floral évoquant celui du plat (feuilles de plantes exotiques, carquois, bambou) prolongé dans le cartouche supérieur (pointes de lance, gaffe), tr. dorées (C. Blancheland, graveur, Engel relieur), 408 pp. ¦Édition originale illustrée de 31 compositions à pleine page de Charles Clérice, dont un frontispice. Collection "Les Grandes aventures". Première publication en feuilleton dans Le Journal des voyages n°96-133, 2 octobre 1898 au 18 juin 1899.Les Étrangleurs du Bengale appartiennent à la secte mystique et cruelle pour laquelle la mort affreuse, la mort dans les supplices, est le premier devoir. Dans ce monde troublant des brahmanes, rampe la cohorte vile des Thugs. Leur chef est Bérar l'Étrangleur. Son nom seul fait trembler l'Inde mystérieuse et l'Inde anglaise. Nous retrouvons ici Sans-le-Sou, devenu richissime, transporté dans le cadre fascinant des Indes. A peine débarqué, il se trouve accusé de collusion active avec les brahmanes, et jeté en prison... Échappera-t-il à ces sortilèges ? Quelques rares rousseurs, insignifiantes. Cartonnage de l'éditeur orné d'une superbe plaque personnalisée. Ensemble de toute fraicheur.
bottom of page