top of page
BRÖGGER (W . C . ) et ROLFSEN (N . ) . Fridtjof Nansen, 1861-1896 .

BRÖGGER (W . C . ) et ROLFSEN (N . ) . Fridtjof Nansen, 1861-1896 .

SKU : 9501438
350,00 €Prix
Berlin, Fussingers Buchhandlung, 1897, 3e édition, in-8 (24 x 17 cm), percaline ocre. Au premier plat, polychrome, horizon maritime plan avec un personnage à skis faisant un signe à un navire au loin de son bras levé tenant un bâton (ill. p. 199, sous voile au clair de lune), vue du pôle nord du globe, surmonté dune étoile rayonnante dorée, en insert portrait de Nansen (daprès la p. 7) dans un cadre à fond doré dont les bords supérieurs sont couverts de glace. Au second plat, mention du relieur, au dos polychrome, mer charriant des blocs de glace, nuées surmontées du globe terrestre et de létoile rayonnante du premier plat, tr. rouges (Hübel & Denck Buchbinderei, Leipzig), 478-(2) pp., catalogue éditeur de 8 pp. ¦Traduit du norvégien en allemand par Eugen von Enzberg.Avec 74 illustrations, des dessins originaux par Chr. Krohg, Otto Sinding, E. Werenskiold, et des photographies prises au Groenland par le Dr Erich von Drygalski.Cette biographie de lexplorateur norvégien Fridtjof Nansen (1861-1930), est publiée après sa grande expédition polaire de 1893-1896 sur son navire le Fram, qui le rendit mondialement célèbre. Il a dabord mené à bien une première expédition en 1888 consistant à traverser pour la première fois lintérieur du Groenland. Cela lui permit de mettre au point des techniques et des méthodes concernant la locomotion, l'équipement et les vêtements adaptés aux conditions climatiques rigoureuses, et qui lui servirent pour son exploration du Fram quelques années plus tard et furent la base de toutes les explorations suivantes de l'Arctique et de l'Antarctique.Le Fram ne peut pas dépasser 84°4 de latitude nord avant dêtre bloqué par la banquise. Nansen décide de poursuivre sa route en traîneau avec un compagnon, Johansen, et parviendra à dépasser 86° (mars-avril 1895) avant de renoncer faute de vivres suffisants pour le retour. Celui-ci est difficile : entre juin et août les deux hommes ségarent et tentent en vain de regagner une terre ferme. Ils sont obligés dhiverner et dattendre le printemps suivant pour être secourus en croisant par hasard lexpédition britannique de Jackson dans larchipel François-Joseph, qui les rapatrie en août 1896.Le récit de son voyage est publié en français sous le titre Vers le Pôle (Flammarion, 1896, avec un plat historié, traduit par Charles Rabot, daprès "Fram" over polhavet, den norske polarfaerd : 1893-1896, réédité par Hoëbeke, 1996 et dans Le Roman des pôles, dir. Dominique Le Brun, Omnibus, 2008, avec les récits polaires de Roald Amundsen et de Jean-Baptiste Charcot et une préface de Jean-Louis Étienne).Les Pôles sont le sujet de plusieurs plats historiés : citons Roald Amundsen qui réutilise le navire de Nansen (Au Pôle Sud, Expédition du Fram, 1910-1912, Hachette, 1913, PH 8-149), Robert Scott (Le Pôle meurtrier, 1914, PH 8-166), Jean-Baptiste Charcot (Les Croisières du Pourquoi Pas ? 1937, PH 22-416), ainsi que Mikkelsen (Perdus dans lArctique, Mame, 1913, PH 14-272) et Shackleton (Mon expédition au sud polaire, Mame, 1924, PH 14-273).Ex-libris „Aus der Bibliothek Waldemar Schwalbe" (1937)
bottom of page