top of page
BRYANT (sous la dir . de William Cullen). L'Amérique du Nord pittoresque .

BRYANT (sous la dir . de William Cullen). L'Amérique du Nord pittoresque .

SKU : 9501201
1 200,00 €Prix
États-Unis et Canada. Paris, A. Quantin, G. Decaux, 1880, in-4 (35 x 27 cm), demi-chagrin rouge, plats de percaline chagrinée. Premier plat orné d'un large médaillon noir et blanc représentant l'aigle américain blasonné, rayonnant sur fond d'étoiles tenant dans une patte un rameau de laurier et dans l'autre une poignée de flèches, sur une nuée où se déroule une banderole portant la devise du pays (E pluribus unum), posé sur des motifs végétaux, entouré aux quatre points cardinaux des blasons dorés de quatre États (N ew York en haut, Texas en bas, Delaware à gauche, Californie à droite), dans un large encadrement décoré. Second plat identique, dos décoré de caissons illustrés de motifs repris des plats (l'aigle et la devise en haut et en bas, au centre, un bouquet comp osé de diverses plantes figurées sur le plat, dont épis de blé, feuilles de palme, fougères, fleurs), tr. dorées (A. Souze, graveur), (4)-779-(1) pp. ¦Ouvrage rédigé par une réunion d'écrivains américains sous la direction de W. Cullen Bryant, traduit, r evu et augmentée par Bénédict-Henry Révoil, illustré de 334 gravures (dont 47 sont composites, offrant 235 vues, soit 522 vues en tout) et d'une carte des États-Unis. "Nous avions déjà une grande quantité de beaux volumes, splendidement illustrés, dont chacun était consacré à la description pittoresque d'une contrée", dit Georges de Nouvion dans La Revue de géographie (déc. 1879). "Mais ces descriptions étaient la plupart du temps restées [de ce] côté de l'Atlantique, ou, si elles l'avaient franchi, ç'avait été, comme les Promenades autour du monde du baron de Hubner, pour faire une rapide excursion sur le continent américain (...) Le volume que nous annonçons ne comprend qu'une partie de l'Amérique ; mais cette partie, il la parcourt en tous sens, pénétrant dans l'intérieur des terres, loin des centres d'activité fiévreuse, descendant les rivières, franchissant les cataractes, enjambant les montagnes, s'aidant de la plume et du crayon pour nous initier aux splendeurs d'un monde peu fréquenté des touristes parisiens. L'ouvrage est divisé en trois voyages - Le premier part de New York, traverse la vallée du Connecticut, comprend Newport, Boston, Providence, le Canada, descend vers le Niagara et nous transporte dans la chaîne des Catskills ; excursion audacieuse, mais qui, par la beauté des sites, par l'horreur et la magnificence du spectacle, dédommage le voyageur de ses peines. Le voyage se continue par la vallée du Housatonic, les chutes du Cuyaça, les territoires d'Albany et de Troy, qui ramènent le touriste à son point de départ. Le second itinéraire comprend New Jersey, Philadelphie, Baltimore, Washington, traverse Richmond, nous conduit dans la Floride, à la Nouvelle-Orléans, pénètre dans les immenses cavernes du Mammouth du Kentucky, puis remonte le Misssissipi pour rentrer à New York. Enfin le troisième excursion nous transporte vers le lac Supérieur, chez les Indiens Chipaways, Sioux ; ensuite parcourt la Californie et explore le cours du Colorado (...). Il est enrichi d'un très grand nombre de gravu res très distinguées qui nous donnent le portrait de tous les sites remarquables, de toutes les curiosités naturelles et artificielles, de ces cités américaines dont l'aspect diffère si profondément des nôtres." L'édition originale a paru en deux volumes en 1872 et 1874 de 568 et 576 pp. sous le titre Picturesque America, or the Land we Live in, illustrés de 900 gravures, chez Appleton à New York, après avoir été publiée en livraisons dans le Appleton Journal à partir de 1870. L'ouvrage, supervisé par Oliver Bell Bunce, réunit 28 rédacteurs et 13 artistes (sous la direction artistique de Harry Fenn), avec la caution éditoriale du poète et journaliste William Cullen Bryant (1794-1878), dont la célébrité devait aider à lancer et soutenir une entreprise sans précédent et risquée financièrement : donner, pour la première fois, une vue complète du territoire nord-américain, dans toute la diversité de ses curiosités géographiques, représenter par une profusion de gravures la beauté de ses paysages, et retrace r par le texte le pittoresque de nombreuses localités historiques du pays, enfin réuni après le traumatisme de la guerre de Sécession. Peu commun dans la reliure historiée, en très bel état.
bottom of page