top of page
CHANCEL (Jules) . Le Prince Mokoko .

CHANCEL (Jules) . Le Prince Mokoko .

SKU : 9500934
450,00 €Prix
Paris, Librairie Ch. Delagrave, [1912], gr. in-8 (30,5 x 21 cm), percaline orange, bords biseautés. Au premier plat, polychrome et or, le mariage de Mokoko et d'Islé (p. 289), des indigènes dansant au second plan (p. 17), encadrement circulaire sur fond végétal. Paon à froid au second plat, au dos, "un nègre du roi va accrocher son tam-tam au poteau sacré et tape dessus à tour de bras, donnant ainsi le signal du repas" (p. 17), tr. dorées, 304 pp. ¦Édition originale illustrée de 154 dessins in-texte et 19 hors-texte de Raymond de LA NÉZIERE. Premier volume de la collection "Les Enfants aux colonies" : le Soudan. D'abord paru dans L'Écolier illustré et dans Saint-Nicolas en 1912. Ce roman se déroule au Soudan français, actuel Mali (conquis par Gallieni en 1895) et Niger (conquis en 1891), En 1904 est créée l'Afrique occidentale française (AOF), suivie en 1910 par l'AEF (Afrique Équatoriale française - voir Côte occidentale d'Afrique du colonel Frey, 1890, PH 16/312). Dès lors, les relations existant entre notre pays et les différents États africains, telles qu'elles apparaissent dans ce roman, sont intéressantes à plus d'un titre : "Qui de nous ne s'est pas demandé ce que deviennent ces petits princes africains, arrachés à leurs villages et jetés sans transition sur le pavé de Paris ? Le prince Mokoko et sa compagne Islé sont de ce nombre. Indignement exploités et dépouillés par leur précepteur Pardessus, recueillis et défendus par les artistes d'un cirque, entourés d'aigrefins, ils ne connaissent de notre civilisation que le vilain côté. Ils ont heureusement une nature droite et bonne qui les empêche de tomber dans le mal, et, s'ils se trouvent mêlés à des aventures bizarres, ils s'en tirent toujours à leur honneur. Comme ils ont en outre une réelle dignité morale et une belle vaillance, ils échappent à l'emprise de leurs exploiteurs et parviennent à reconquérir leur liberté ainsi que le trône de leurs ancêtres." (Revue des Deux Mondes, 1914). On voit, à ce résumé, combien Jules Chancel (1867-1944) est soucieux de bâtir une fiction respectueuse des peuples et coutumes du pays où il situe l'action. Chez lui, les indigènes ne sont pas de ridicules pantins, et dans leur confrontation avec l'Occident, ce dernier n'est pas le mieux loti. L'auteur respecte les données historiques et géographiques et montre une approche nuancée et éclairée (progressiste) des différences qui sont aujourd'hui mises en avant. Cette attitude tranche résolument avec la présentation habituelle des indigènes dans les romans pour enfants de la période. Ce faisant, il permet de connaître et de mieux comprendre, d'aimer la culture étrangère qu'il nous présente. Après avoir publié avec succès sa série des "Enfants dans l'Histoire", il crée une seconde série à thématique géographique : "Les Enfants aux colonies", qui accueille Lulu au Maroc, Un petit émigrant en Argentine (1914) puis Un petit comédien au Brésil (1915). Pendant la guerre, il adapte son inspiration aux circonstances (Du lycée aux tranchées. Guerre franco-allemande, 1914-1916, 1917 ; Un match franco-américain. La Grande guerre, 1914-1919) avant de poursuivre la série avec Le Secret de l'Émir (1920), L'Étreinte de la main de fer (1925) ou Le Tour du monde involontaire (1929). Raymond de LA NÉZIERE (1856-1953) est un des illustrateurs de la collection de Chancel (6 volumes), avec Bombled qui illustre 7 titres. Rappelons qu'Émile Zola a situé son roman Fécondité (1899) au Soudan français (voir Aux sources du roman colonial de Jean-Marie Seillan, 2006, "Colonialisme et natalisme : Zola au Soudan"). Très bel exemplaire de ce superbe plat historié.
bottom of page