top of page
CHANCEL (Jules). Un match franco-américain. La Grande guerre, 1914-1919 .

CHANCEL (Jules). Un match franco-américain. La Grande guerre, 1914-1919 .

SKU : 9500113
350,00 €Prix
Paris, Librairie Delagrave, 1919, gr. in-8 (29 x 20,5 cm), percaline bleue. Au premier plat noir, bleu et or, les deux héros Francis et Sammy essayent d'attraper une feuille de papier trouée qui leur échappe et s'envole. Au second plat, paon à froid, titre doré au dos et encadrement Art Nouveau, tr. rouges, 239-(1) pp. ¦Édition originale et unique, illustrée de 73 dessins par Louis BOMBLED, dont 15 à pleine page. « Deux jeunes gens luttent, chacun avec les qualités et les défauts de sa race, pour la possession d'un document qu'ils n'arriveront à obtenir qu'après des aventures mirifiques. Jules Chancel, qui fut correspondant de guerre sur tous les fronts, était bien qualifié pour dépeindre ainsi la guerre avec une pittoresque vérité », résume Le Correspondant (1919). Les héros, un Français et un Américain, sont lancés à la poursuite d'un message codé, subtilisé à des espions allemands par un enfant qui l'a ensuite découpé. L'action s'étendra aux Etats-Unis, toujours sur les traces d'un espion, et mettra en scène un sous-marin dernier cri... Toujours illustré par son dessinateur attitré, c'est le troisième roman de la Grande guerre de l'auteur (1867-1944), après Du lycée aux tranchées et Sous le masque allemand (1917), dans la série Les Enfants à travers l'Histoire, dont c'est le onzième volume. Fidèle à son projet pédagogique, l'auteur salue à sa manière l'arrivée des Américains dans le conflit mondial, nous emmenant loin du front et des tranchées, sur les routes trépidantes de l'aventure. Il met en avant le côté "sportif" de ses héros, qui se constatait déjà dans Du lycée aux tranchées. Dans les deux récits, on assiste, par exemple, à un match de football. Un héros d'aventures mouvementées se doit d'être un sportif accompli, apte à faire face à toutes les situations. Au cours du conflit, les écrivains se sont enrôlés dans la guerre, mettant leur plume au service de la propagande. Les auteurs pour enfants aussi participent au conflit via leurs héros : Caumery et Pinchon publient Bécassine pendant la guerre (1916), Bécassine chez les alliés (1917, avec Zier) puis Bécassine mobilisée (1918), Benjamin Rabier donne Flambeau, chien de guerre (1916). Le romancier Léon Berthaut signe Le Chasseur de pirates, roman patriotique et historique de la guerre maritime (1917), J. Jacquin et A. Fabre, Petits héros de la Grande guerre (1918), Marcel Jeanjean, Sous les cocardes, scènes de l'aviation militaire (1919), etc. (Cités par Raymond Perrin, Littérature de jeunesse et presse des jeunes au début du XXIe siècle, 2008). Ce corpus n'a guère fait l'objet d'analyses, semble-t-il, en dehors de celles de Stéphane Audoin-Rouzeau dans La Guerre des enfants 1914-1918 (2004). Les plats historiés sur la Grande guerre que nous avons rencontrés jusqu'ici concernent surtout des biographies de personnages (Joffre, Lyautey, Foch), des événements, ou des objets tel le canon de 75 (cf. PH 6/120 et 15/302). Les romans de Chancel ne manquent pas d'intérêt et permettent d'aborder le sujet de la Grande guerre avec originalité.
bottom of page