top of page
CHANCEL (Jules) . Un petit émigrant en Argentine .

CHANCEL (Jules) . Un petit émigrant en Argentine .

SKU : 9600952
350,00 €Prix
Paris, Librairie Delagrave, 1914 (3-14), gr. in-8 (30 x 21 cm), percaline rouge. Au premier plat polychrome et or, le héros Raoul (portant une fortune dans sa ceinture dorée, convoitée par deux bandits) est capturé au lasso et traîné au grand galop par l'un des gauchos dans un nuage de poussière (p. 225). Second plat muet, au dos polychrome, Raoul au galop brandissant un fusil (ill. p. 233), tr. vertes, 304 pp. ¦Édition illustrée de 171 dessins par Louis Bombled, dont 19 à pleine page, d'abord publiée en feuilleton dans L'Écolier illustré (1914). De la série « Les Enfants à létranger ». Première édition en 1914. Onzième roman (sur 18) de Jules Chancel (1867-1944), journaliste et romancier. Il connaît lAmérique du Sud, sy intéresse de près, du fait que, de 1911 à 1914, il est directeur de l'Agence des droits d'auteurs et de la Société des gens de lettres pour l'application de la loi de protection des droits d'auteur en Amérique du Sud. Il est également délégué de la Société des auteurs et de la Société des gens de lettres pour l'application de la loi Clemenceau en Argentine et au Brésil.Ces activités lui inspirent deux romans. Celui-ci forme un diptyque avec Un petit comédien au Brésil paru en 1915 (PH 22/415). Une note de bas de page (p. 143) de ce dernier se réfère au précédent roman, Un petit émigrant en Argentine, sans quil y ait dautre relation entre les deux. Dans les deux cas, un héros adolescent est contraint de s'expatrier dans un pays d'Amérique du Sud dont il découvre les mœurs et traditions pittoresques, qu'il expérimente d'ailleurs à son corps défendant, comme ici dans la scène représentée sur la couverture. L'Amérique du Sud est présentée comme un nouvel Eldorado, ou du moins un nouveau Far-West, aux conditions de vie difficiles et aventureuses, où les possibilités de faire fortune sont réelles mais attisent les appétits, où les rencontres avec des bandits dans la pampa sont monnaie courante. Le continent est en pleine expansion et accueille une importante immigration venue d'Europe : le heurt des populations (Espagnols, Italiens, Turcs) y est fréquent. Le héros orphelin (fils d'un artiste-peintre), ayant perdu son tuteur assassiné durant la traversée, dépouillé de ses biens à son arrivée, crieur de journaux (muchacho) avec les petits Italiens émigrés, avant de rencontrer une Américaine, cavalière émérite et reine du tir au pistolet et au fusil, miss Bridge, sorte de Calamity Jane ! Elle l'embauche dans sa troupe de peones pour s'occuper des chevaux dans son estancia. Mais la jeune fille aime aussi dévaliser les banques et fuit au Chili... Quant à Raoul, revenu à Buenos Aires, il voudrait bien utiliser ses talents d'artiste portraitiste pour gagner sa vie (comme son père). Mais ce chemin est semé d'embûches et de revers de fortune. Il fait trente-six métiers, perd tout plusieurs fois, remporte un billet gagnant à la loterie, source d'ennuis sans nombre jusqu'à ce qu'il s'avère falsifié, parvient à détourner la jeune fille (qu'il a retrouvée) de la voie fatale où elle était entraînée, finit par s'associer à une affaire rentable d'exploitation de pétrole et devient (enfin !) un artiste reconnu... Les plats historiés consacrés à lArgentine sont peu nombreux, mais la thématique du plat est souvent similaire : les gauchos, les chevaux et les lassos. On peut citer, Voyages dans les Pampas, du Dr. Henry Armaignac (Tours, Alfred Mame et fils, 1883), issu dun séjour effectué en 1868-1872 et Trois ans chez les Argentins de Romain dAurignac (Plon, 1890, PH 17/323), illustré par Édouard Riou, dont lauteur sembarque en 1877.Jules Chancel arrive donc en terrain connu, en ayant à sa disposition une abondante documentation et de nombreux témoignages, comme le livre du Dr Jules Crevaux, Voyages dans lAmérique du Sud (Hachette, 1883, PH 10/194).Comme Raymond de La Nézière pour Un petit comédien au Brésil, Louis Bombled (1862-1927) agrémente l'ouvrage d'un dessin toutes les deux pages, sans compter les pleines pages. Bombled et La Nézière sont les deux principaux illustrateurs des livres de Jules Chancel. En plus de ce volume, Bombled travaille sur Lulu au Maroc (1913, PH 11/214), Du lycée aux tranchées (1917, PH 25/475), Sous le masque allemand (1917), Un match franco-américain (1919), Le Secret de l'émir (1920, PH 30/567) et L'Étreinte de la main de fer (1925). Parue juste avant la guerre de 1914, lédition originale est rare, mais le livre a été réédité plusieurs fois, dabord en 1918. C'est le dernier Chancel à plat historié polychrome : les volumes suivants seront en noir et or, pendant la guerre et après ; seul le dernier, Le Tour du monde involontaire (1929), retrouvera quelques couleurs, dans un style caractéristique de lentre-deux guerres. Bel exemplaire.
bottom of page