top of page
CHERBOURG, PARIS, CHALONS. 5-9 octobre 1896 .

CHERBOURG, PARIS, CHALONS. 5-9 octobre 1896 .

SKU : 9501124
750,00 €Prix
Paris, Journal Le Temps, St Pétersbourg, Le Nouveau Temps, 1896, gr. in-8 (31 x 23 cm), percaline marron, bords biseautés. Au premier plat, à l'or, blasons russe (aigle à deux têtes, couronne, sceptre, etc.) et français (faisceau de licteur, têtes de lion, palmes, feuilles de chêne, allégorie du Temps, divinité portant faux et sablier, allongée sur un nuage, avec la devise "Rien sans lui, tout avec lui", reliés par une tige de lierre, en bas, banderoles portant les titres des deux journaux. Au second plat, encadrements à froid, titre doré et feui lles de lierre, tr. dorées (Paul Souze, graveur), 216 pp. ¦Édition originale et unique illustrée de 10 hors-texte et 133 photographies (par Nadar), portraits et dessins par MM. Bogoluboff, Borrel, G. Clairin, Gritsenko, E. Hénard, Hoffbauer, Jambon, Le pina, Luigi Loir, Makowski, A. Mongin, Mucha, H. Pille, P. Renouard, E. Rocher, Scellier de Gisors, H. Schmit, P. Sédille, Tkatchenko, H. Toussaint, D. Vierge. Préface d'A. Mézières. Textes rédigés par G. Boissier, J. Claretie, A. Mézières, de l'Académie française, et par P. Baudin, A. de Champeaux, H. de Chennevières, É. Garnier, le général de division ***, J. Leclercq, A. Marguillier, F. Mazerolle, P. de Nolhac, Nuitter, A. Omont, A. Renan, G. Schéfer, M. Tourneux. L'alliance franco-russe, conclue en 1 892-1893 (et en vigueur jusqu'en 1917), a généré de nombreuses publications dans les années suivantes, au fur et à mesure de la mise en place des relations diplomatiques et culturelles. La société française devient peu à peu russophile. Les Éditions Plon rééditent en 1893 le livre de Victor Tissot, La Russie et les Russes (dont la première édition datait de 1882, et l'édition à plat historié de 1883, PH 6/1247), avec un portrait du tsar Alexandre III, qui meurt l'année suivante (PH 27/522). Mais ce sont surtout les visites protocolaires des souverains russes ou de leurs forces navales (en octobre 1893, à Toulon) qui suscitent le plus de publications. Dès 1894, Ardouin-Dumazet et le photographe Paul Gers publient Au régiment, en escadre (Berger-Levrault , PH 28/523), conçu au départ comme une description de la vie du conscrit puis du marin français, mais s'ouvrant à l'actualité pour décrire la visite de l'escadre russe à Toulon, et le rapprochement des deux marines, en présence du président français Sadi Carnot. Notons que Paul Gers est le photographe attitré des voyages présidentiels et qu'il couvre (sur un texte de Paul Belon) ceux résultant des échanges franco-russes : Les Souverains russes en France (1896) et Voyage de M. le Président de la Républiq ue en Russie (1897). En octobre 1896, le nouveau tsar Nicolas II et son épouse font un retentissant voyage officiel en France, couvert par toute la presse et de nombreuses publications commémoratives. Le tsar pose la première pierre du Pont Alexandre III à Paris, ainsi nommé en l'honneur de son père et inauguré en 1900, lors de l'Exposition universelle. L'amiral Henri Rieunier, ministre de la Marine, est l'invité d'honneur de toutes les cérémonies. La réception est grandiose, toute la ville de Paris sembl e y participer. La délégation russe circule au milieu d'une foule immense dont les photographies de Nadar donnent un aperçu. Le compte-rendu de chaque étape est confié à un écrivain différent (leur nom est indiqué entre parenthèses dans le résumé qui suit ). Maurice Tourneux introduit l'ouvrage par un article sur "Les Tsars en France", retraçant l'histoire des visites officielles précédentes, depuis le XVIIIe siècle. Nicolas II arrive en France par Cherbourg, le 5 octobre 1896 (Julien Leclercq). Magnifique exemplaire.
bottom of page