top of page
DELORME (Sixte) . Le Tambour de Wattignies .

DELORME (Sixte) . Le Tambour de Wattignies .

SKU : 9500562
350,00 €Prix
Paris, Ducrocq, [1888], in-8 carré (25,5 x 21,5 cm), percaline rouge, plats biseautés. Premier plat noir, or et argent, sur fond bleu, décoré du tambour Stroh des armées républicaines battant la charge (d'après la gravure de la p. 233 signée Bac), le titre inscrit dans un cadre parcheminé. Second plat orné de filets d'encadrement et de motifs floraux en écoinçon et au centre, dos lisse décoré de motifs en éventail, tr. dorées (A. Souze, graveur, Engel, relieur), (8)-291-(5) pp. ¦Édition originale, comprenant 2 cartes et 70 illustrations in ou h.-t. par BAC, BACON, BORIONE, GILIBERT, G. JULIEN, R. MAURY, L. MOUCHOT, A. de PARYS, RIOU, SCOTT, etc., gravées par F. MÉAULLE. La bataille de Wattignies (village au sud de Maubeuge) se déroula les 15 et 16 octobre 1793, et l'ép isode héroïque du tambour Stroh, battant la charge seul devant l'ennemi lors de la défense de Doulers, est resté légendaire (chap. XI). "Sous le titre Le Tambour de Wattignies, M. Sixte Delorme publie le récit le plus complet et le plus émouvant de cett e bataille de deux jours, où suivant le mot de Jourdan, tous les soldats de l'armée du Nord furent des héros. Ce récit entraînant, sincèrement ému, a le vif intérêt des grands romans nationaux et l'exactitude absolue de l'histoire documentaire. L'auteur a puisé aux sources les plus sûres, aux archives de la guerre, dans la correspondance des ministres, des généraux, des représentants du peuple ; il a visité les champs de bataille, étudié avec soin nos pays du Nord et recueilli les traditions les plus dignes de foi. Autour de Carnot, l'organisateur de la victoire, de Jourdan, général en chef à trente-deux ans, de Duquesnoy, le commandant de la colonne infernale, il a groupé de beaux types populaires : Tobie et Stroh, les héroïques tambours, la mère Montargis, le capitaine Pépin, Ghislain Eliet, le vieux paysan patriote (...)" dit Le Livre d'Octave Uzanne (1888). Stroh, le tambour de Wattignies, est dépeint comme un jeune Alsacien de 14 ans. Il y avait en réalité trois frères Stroh dans l'armée, dont le plus jeune, Julien (1765-1793), mort au combat à 28 ans, serait le modèle de notre tambour. Le centenaire de la bataille fut l'objet d'un monument commémoratif réalisé par le sculpteur Fagel à Maubeuge représentant les trois chefs de l'armée, le tambour Stroh, et un volontaire. Une copie de la statue du tambour Stroh a été installée à Avesnes-sur-Helpe en 1905. La gravure du plat historié illustre avec exactitude le paragraphe suivant : "C'était bien un Français ; il portait l'uniforme des régiments de ligne, l'habit bleu à larges revers rouges, avec les sept bandes tricolores sur chaque manche, le pantalon rayé, les buffleteries blanches, les épaulettes bordées de passementeries à la livrée nationale, le chapeau à cornes surmonté de la grosse houppe ponceau" ( p. 240). Le livre de Sixte Delorme remporta un véritable succès, accru par les commémorations du centenaire de la Révolution française à partir de 1889. Il a été réédité dix ans après, avec la mention "dixième mille". L'auteur a écrit une suite sous le t itre Mad et Tobie, en 1890. Journaliste et romancier (né en 1837), il a écrit sept romans d'aventures (voir aussi PH 31). Les livres de la collection Ducrocq ont un format plus large ("carré") que les in-8 ordinaires. Nous avons réuni ici un étonnant do ublet montrant cette particularité, en proposant l'édition originale de 1888 et sa réédition de 1899 dans un format plus étroit. Cette contrainte du format affecte non seulement la pagination et la composition (264 pp. et 52 illustrations dans la réédition , suppression des deux cartes) mais a obligé le graveur à revoir la mise en page du plat historié. La largeur du cadre étant moindre, il lui a fallu couper la partie supérieure droite de l'encadrement de parchemin de la première édition, et entièrement ref aire le titre du plat dans une typographie de style différent et plus étroite, tout en conservant l'illustration sur fond bleu. On notera les motifs en éventail décorant le dos des livres de la collection Ducrocq, repris de la série des ouvrages de Émile Desbeaux (dont la liste se trouve en p. de faux-titre, cf. aussi PH 68). Le même décor de dos figure sur Fleur des Alpes (PH 10) de E. Labesse et H. Pierret. Quelques feuillets déboîtés. Premier plat en très bon état. Les deux, ensemble.... 550 euros.
bottom of page