top of page
DEMAY (Germain) . Le Costume au Moyen Âge d'après les sceaux .

DEMAY (Germain) . Le Costume au Moyen Âge d'après les sceaux .

SKU : 9500564
350,00 €Prix
Paris, Librairie de D. Dumoulin et Cie, 1880, gr. in-8 (28 x 20 cm), demi-chagrin rouge, plats de percaline. Premier plat orné d'une composition noir et or (d'après le sceau de Louis VII, p. 31, attaché au parchemin par des lanières de cuir blanc, dessin de P. SELLIER), dans un encadrement de filets dorés et d'un listel noir. Second plat encadré de même, avec, en médaillon central doré ombré de noir, un sceau de Louis VII à cheval en armure (d'après la fig. 18, p. 42). Dos orné d'une vignette dorée de Saint Louis assis avec ses attributs de majesté (d'après la fig. 25, p. 81) et deux fleurs de lys dans des caissons, tr. dorées (A. Souze, graveur, Engel, relieur), (4)-496 pp., index ¦567 figures in et h.-t. dessinées par P. SELLIER, 2 pl. en chromolithographie h.-t. sous serpentes légendées, lettrines, ornements de tête de chapitre (tirés de manuscrits ou de psautiers) et culs-de-lampe. L'auteur (1819-1886), archiviste aux Archives nationales, est un spécialiste de sigillographie médiévale, sujet quasi exclusif de ses diverses publications (inventaires, histoire). Il a même débuté comme mouleur de sceaux aux Archives (1853), avant de devenir le chef de la section historique en 1872, en remplacement de son maître Douet d'Arcq, également sigillographe. Support iconographique, le sceau est une source de première importance pour la représentation de l'époque médiévale. L'auteur écrit : "Il faut donc commencer par expliquer ce que l'on entend par un sceau et l'extrême importance que le Moyen Age attachait à son emploi, c'est-à-dire à son apposition (...). Les sceaux une fois présentés, nous examinerons leur imagerie dans ses rapports avec le costume royal, le costume féminin, le costume de guerre et d'apparat, civil et religieux. Quelques pages seront consacrées à l'étude du blason. Les armoiries sont tellement liées à l'habillement des dames, et surtout des chevaliers, qu'on ne saurait omettre de parler d'une science qui se rattache en outre à l'histoire des grandes familles anciennes." Cet ouvrage est devenu un classique sur ce sujet pointu, réédité en 1978 avec une présentation et une mise à jour de Jean-Bernard de Vaivre. Hiler, 228. Sobriété et rareté caractérisent ce magnifique cartonnage à plat historié.
bottom of page