top of page
DESBEAUX (Émile) . L’Aventure de Paul Solange .

DESBEAUX (Émile) . L’Aventure de Paul Solange .

SKU : 9501387
350,00 €Prix
Paris, Librairie Ducrocq, [1887], in-8 , percaline rouge, bords biseautés. Au premier plat, composition noir et or, la tour d'un château sur un rivage rocheux battu par les vagues (tour dHeurtebize, p. 73), mouette volant au raz des vagues au premier plan, navire en feu au loin (ill. p. 41, 195 et 241), ciel d'orage avec éclair, pluie, nuages, un ballon à haute altitude (ill. p. 89). Au second plat, motifs d'encadrement avec écoinçons floraux et fer central, au dos motifs à léventail ou au papyrus de la collection, tr. dorées (A. Souze, graveur, Engel, relieur), (8)-296-(1) pp. ¦Édition originale illustrée de 100 [en fait 88] compositions, dont un frontispice et 16 hors texte, de Borione, A. Brun, Forcade, Clair Guyot, Ludovic Mouchot, A. de Parys, H. Toussaint, frontispice par Georges Rochegrosse, gravure de Fortuné Méaulle.Très importante table des matières détaillée occupant… 29 pages ! (pp. 261-289), précédée de la table des illustrations de 8 pages (pp. 253-260) et suivie du sommaire des autres livres de lauteur dans la même série de 5 pages (pp. 291-295).9e et dernier volume de la série douvrages de pédagogie romancée de lauteur (dont nous indiquons ci-après les principaux thèmes abordés), initiée par Le Jardin de Mademoiselle Jeanne en 1879 (étrennes 1880 : botanique du vieux jardinier) et devenue célèbre avec Les Pourquoi de Mademoiselle Suzanne (1880, PH 32/605 : physiologie, astronomie, physique) suivi par Les Comment de Mademoiselle Suzanne (1881, PH 32/606 : idem). La série se poursuit à un rythme annuel (chaque livre paraît en décembre de lannée indiquée ici, mais est officiellement daté de lannée suivante) : Les Découvertes de monsieur Jean (1882, PH 22/417 : la terre et la mer, géologie), Les Idées de Mademoiselle Marianne (1883 : leçons de choses), Les Projets de Mlle Marcelle et les étonnements de M. Robert (1884, PH 4/68 : leçons de choses), La Maison de mademoiselle Nicole (1885 : architecture, leçons de choses), Le Secret de mademoiselle Marthe (1886 : chimie, leçons de choses).Comme les autres titres de la série, ce livre de vulgarisation scientifique reprend en les développant des notions de physique (le feu et leau, loxygène, le poids et la densité, lattraction terrestre, la force pneumatique, etc.), distillées au fil dune trame romanesque minimaliste qui les met en scène. Cette formule, qui évite le traité classique et rébarbatif, a rencontré un grand succès, notamment auprès du jeune public, et lauteur la poursuivie durant près dune dizaine dannées. Collaborateur du Monde illustré et de La Presse illustrée, Émile Desbeaux (1845-1903) publie en 1891 une synthèse sur la Physique populaire (Marpon et Flammarion, PH 12/236).« Dans cette science délicate de la psychologie infantile, Émile Desbeaux est passé maître. De même qu'il y a, comme on l'a très bien dit, « des pensées d'enfants que les enfants seuls peuvent penser et des sentiments d'enfants que les enfants seuls peuvent connaître », de même il n'y a qu'une langue qu'ils entendent. Cette langue si difficile à parler, même pour les plus savants, même pour les plus dévoués, Émile Desbeaux la parle naturellement. Il arrive tout droit au cœur et à l'esprit de l'enfant avec une aisance et une facilité merveilleuses. Son volume de cette année, où il encadre des notions élémentaires de physique et de chimie dans un petit roman aussi attrayant que moral, est digne en tous points de ses huit aînés, dont plusieurs ont été consacrés, à juste titre, par les suffrages de l'Académie française. » (La Nouvelle revue, 1887, vol. 49 p. 859).Le succès de la série amène léditeur Ducrocq à créer une collection autour delle en faisant appel à dautres auteurs qui reprennent, peu ou prou, son principe. Il sen est suivi une trentaine de livres abordant tous les aspects de lhistoire naturelle de manière ludique et didactique, par Henri Bacon, Maurice Barr, Paul Combes, Olivier Darc, Sixte Delorme, Labesse et Pierret, Fortuné Méaulle et Marie Miallier.Magnifique plat historié dAuguste Souze, très contrasté, animé et mouvementé, associant les ailes de la mouette se fondant aux courbes des vagues, laustérité et la majesté des constructions où se heurte le ressac, le caractère dramatique du ciel dorage aux sombres nuées parcourues déclairs, et doù une pluie diluvienne sabat en cataracte, ballon survolant paisiblement toute cette scène.Très bel exemplaire.
bottom of page