top of page
DIGUET (Charles). Mes aventures de chasse .

DIGUET (Charles). Mes aventures de chasse .

SKU : 9501121
500,00 €Prix
Paris, Librairie Furne, Jouvet & Cie, 1893, gr. in-8 (27,5 x 18,5 cm), percaline rouge, bords biseautés. Au premier plat polychrome, envol de colverts débusqués par un chien dans un étang (cul-de-lampe p. 53), gibier appendu à gauche (lièvre et perdrix), fusil croisé d'une plume en tête. Au second plat, couronne végétale noire, au dos trois oiseaux noir et or dans une branche, feuilles de vigne et grappe en haut et en bas, tr. dorées (A. Souze fils, graveur, Engel, relieur), (6)-II-238-(2) pp., catalogue éditeur de 2 pp. ¦Édition originale illustrée de 45 gravures in-texte, 18 hors-texte d'après les dessins de Jules Didier et un portrait de l'auteur en frontispice. Table des matières : Mes premières armes en Saint-Hubert. Serpolet et Serpolette. Le Bon coin. Le Rouge-go rge. Un drame dans la neige. L'écharpe de M. le Maire. Le lièvre cacheté. Un coup de fusil. Braconnier sans le vouloir. Pauvre Commandeur. Hallali. L'ombre. Les cinq lièvres de la Toussaint. Le sac à plomb du docteur Mossler. Un chasseur bien méritant. Més aventures de Jonathan. Le crabe. Les méfaits d'un cyclone. Petite maison, grand repos. Confidences d'un lapin. Le romancier Charles Diguet (Le Havre, 1836-1909), venu à Paris en 1861, ancien secrétaire d'Alexandre Dumas, a débuté par un recueil de poésies préfacé par Lamartine. Il écrivit dans divers journaux littéraires comme Le Nain jaune, Le Gaulois, La Vogue parisienne, Le Boulevard, La Cloche, Le D'Artagnan, L'Artiste. Il a écrit de nombreux livres sur la chasse : Tablettes d'un chasse ur (1868), Le Livre du chasseur (1881), Mémoires d'un fusil (1883), Mémoires d'un lièvre (1886), Chasses de mer et de grève (1886), Guide du chasseur (1887), L'Année cynégétique (1889), La Chasse au marais (1889), etc. "Un batteur de buisso ns est nécessairement un conteur d'histoire", dit l'auteur en préface. "Quand il ne chasse pas, il aime à causer chasse et à faire part de ses souvenirs. Ce sont encore là les meilleurs romans et la poésie la plus vibrante." Il avoue : "J'aime passionnémen t la chasse pour l'amour d'elle-même et en raison des plaisirs multiples qu'elle me donne. Je trouve en elle une poésie ésotérique et violente qui me ravit." "Pendant les haltes forcées, les paysages vus et bien vus défilent devant moi avec leur cortège d 'impressions diverses". Le chasseur a une mémoire visuelle, olfactive et sonore des scènes dont il a été le protagoniste. "Ce sont ces souvenirs, histoires vécues, trouvées dans la lande, au marais, sous les frondaisons vieil or, ou à travers les bruyère s piquées de rose, que j'ai rassemblées à l'intention des disciples de saint Hubert. Ils y trouveront des drames hélas ! les folles gaietés des jours de belle humeur, comme aussi des récits naturalistes faits par les animaux eux-mêmes." "M. Charles Diguet , dans un luxueux livre (...), passe en revue les épisodes divers de sa carrière cynégétique. Il retrace les aventures nombreuses et variées auxquelles il s'est trouvé mêlé. M. Diguet raconte avec émotion des accidents dus à l'imprudence et à la maladresse des tireurs, et les conseils qu'il donne sont de ceux que l'on peut suivre", dit la Revue britannique (1892). "Ces sortes de récits ont beau ne pas avoir les contrées inexplorées pour théâtre et les lions et les éléphants pour objectifs, ils intéresser ont toujours lorsqu'ils sont racontés avec verve, ce qui est manifestement le cas de ces aventures. Nous ne savons trop si elles ne trouvent pas un bénéfice à ne jamais inspirer au lecteur, comme tant de drames exotiques, le moindre doute sur la véracité d u conteur. Les historiettes de Ch. Diguet, tous les chasseurs peuvent leur trouver un pendant en fouillant dans leurs souvenirs, mais elles sont écrites avec esprit, d'une plume facile et distinguée, et cela leur suffit pour acquérir un véritable charme", dit G. de Cherville dans Le Temps (13 janvier 1893). "Mes aventures de chasse (...) sont certainement le livre le plus intéressant, le plus spirituel, le plus gouailleur écrit sur la matière", confirme la Nouvelle Revue (1892). "Les conseils donnés par M. Charles Diguet ne seront pas superflus". C'est l'un des derniers livres illustrés par Jules Didier (1831-1892), illustrateur avec Gustave Doré des Nouveaux contes de fées de la comtesse de Ségur (1863). La chasse est bien représentée en plat hi storié. Diguet a également publié chez le même éditeur La Chasse en France (1896). Citons encore la série de livres du marquis de Cherville chez Rothschild (Les Oiseaux de chasse, Les Quadrupèdes de chasse), les albums de Crafty (cf. Bulletin n°2), Chasses en Abyssinie de H. Decaux (1905, PH 5/89), ou En déplacement. Chasses à courre de Donatien Levesque (Plon, 1887, PH 20/386). Thiébaud, 277-279.
bottom of page