top of page
FABRE (Joseph). Jeanne d’Arc libératrice de la France .

FABRE (Joseph). Jeanne d’Arc libératrice de la France .

SKU : 9501576
750,00 €Prix
Paris, Librairie illustrée & Ch. Delagrave, [1892], in-8 (25 x 17 cm), percaline bleue. Au premier plat, noir, or et argent, statue équestre de Jeanne d'Arc, palmes croisées sur son piédestal, sur un semis de soleils, dans un large encadrement de grecques, avec aux angles son blason (épée, fleurs de lis, couronne). Au second plat, rosace centrale noire, dans un large encadrement de motifs décoratifs noirs, au dos reprise des motifs du premier plat, grecques en haut et en bas, semis de soleils, blason de Jeanne au centre, tr. dorées (A. Souze, graveur), (4)-IV-319-(1) pp. ¦Première édition illustrée de 40 gravures hors texte d'après des tableaux, des statues, des estampes et des documents de toutes les époques.Première édition Delagrave, 1882. Plusieurs éditions jusquen 1892. Nouvelle édition chez Hachette en 1894.Joseph Fabre (1842-1916), professeur agrégé de philosophie, est un spécialiste de l'histoire de Jeanne d'Arc. Il fut aussi député (1881-1885) et sénateur de l'Aveyron (1894-1903), son département dorigine, lauteur étant né à Rodez.En 1892, la Librairie illustrée, spécialisée comme son nom lindique dans les livres illustrés, sassocie avec Delagrave pour produire, dix ans après sa première publication, une édition illustrée de cet ouvrage à succès, dans cette période dintense intérêt pour lhéroïne de la libération de la France au XVe siècle, dont la gloire est susceptible de consoler la France meurtrie après la défaite de 1870.Ce type dassociation nest pas rare pour la Librairie illustrée. On a déjà rencontré son association avec Marpon et Flammarion (pour un livre de Cortambert, PH 27/507), Maurice Dreyfous (pour un livre dAlphonse Brown, PH 2/27) ou plus tard avec Quillet (pour un livre de Léonce Rousset, PH 22/426).Dans larticle sur Joseph Fabre du Dictionnaire encyclopédique de Jeanne d'Arc (Desclée, de Brouwer, 2017), son livre est signalé par une citation qui avait déjà attiré le regard de lhistorien Christian Amalvi, auteur dun livre classique, De l'art et la manière d'accommoder les héros de l'histoire de France (1988) : « Dans sa Jeanne d'Arc, libératrice de la France, Fabre réunit l'épopée de Jeanne aux ancêtres de la patrie : « Vercingétorix et Velléda, martyrs en qui s'incarna jadis la patrie, voici que Jeanne va vous rejoindre, la dernière et la plus grande d'une trinité glorieuse. Héros de notre vieille Gaule, le 30 mai 1431, vous dûtes vous lever de votre poussière, pour regarder mourir l'héroïne de votre vieille France. » Cette citation sera reprise ensuite par Georges Minois dans Le Culte des grands hommes : Des héros homériques au star system (2005), qui sintéresse à la continuité historique et mythique de la Pucelle.De nombreux ouvrages sur Jeanne dArc sont publiés à la fin du XIXe siècle, époque où lon soccupe activement de sa canonisation (qui interviendra seulement en 1920, après sa béatification décrétée en 1909. Nous en avons signalé plusieurs en plat historié, soit, dans lordre chronologique de parution : Henri Wallon (Jeanne dArc, Firmin-Didot, 1877, graveur A. Souze puis Robyn, PH 5-104), Frédéric Godefroy (La Mission de Jeanne dArc, Reichel, 1878, graveur H. Robyn, PH 19-371), Jules Michelet (Jeanne dArc, Hachette, 1888, PH 32-622), Marius Sepet (Jeanne dArc, Mame, 1885, PH 16-321, et nouvelle édition, Mame, 1894, graveur Souze fils, PH 13-254), Victor Canet (Jeanne dArc et sa mission nationale, Desclée, de Brouwer, 1895, PH 44-791), sans oublier le Jeanne dArc de Frantz Funck-Brentano, illustré par O. D. V. Guillonnet (Boivin, 1912, PH 10-199), ni le Jeanne dArc et la guerre de Cent ans de Mme de Witt (Hachette, 1895, graveur A. Souze), qui fait partie de la série « Les Chroniqueurs de lHistoire de France » en quatre volumes (première édition, 1883-1886), dont cest le volume 3.Représentant Jeanne dArc à cheval, le plat historié de Souze pour le livre de Fabre est de facture classique. Souze avait déjà gravé le plat historié du Jeanne dArc dHenri Wallon, en 1877 (voir lexplication détaillée de la reliure citée dans Le plat historié n°46, p. 4). Pour ce nouveau plat historié, il reprend le motif équestre déjà présent (daprès un autre modèle) sur le plat historié du Jeanne dArc de Marius Sepet (1885), en lagrémentant dun cadre décoratif complexe, où se retrouve le blason de Jeanne.Le bleu est la couleur de la Vierge (Michel Pastoureau, Bleu : histoire d'une couleur, Seuil, 2000). De même que pour lHistoire illustrée des pèlerinages français de Jean-Emmanuel Drochon (Plon, 1890, PH 32/610), la toile bleue forme un fond idéal pour mettre en valeur lor et le palladium de la gravure. Signalons que le Sepet de 1885 existe aussi en bleu.Ouvrage peu courant dans son édition illustrée et rarissime en plat historié.
bottom of page