top of page
FOURNIER (Lucien). Télégraphes et téléphones .

FOURNIER (Lucien). Télégraphes et téléphones .

SKU : 9500100
450,00 €Prix
Paris, Société d'édition et de publications (Librairie Félix Juven), 1910, gr. in-8 (28 x 20 cm), percaline rouge, bords biseautés. Titre noir et doré au premier plat et deux vignettes noires et dorées représentant un poteau télégraphique avec ses fils et ses cloches en porcelaine (en haut, d'après la fig. 49 p. 101) et un appareil téléphonique dit "poste de bureau" (en bas, d'après la fig. 79 p. 157). Second plat orné d'un fer noir central, dos orné en long de motifs floraux dorés, tr. dorées, 307-(1) pp. ¦Édition originale illustrée de 141 figures in-texte et de 16 pl. hors texte. C'est le premier livre de l'auteur, vulgarisateur scientifique, collaborateur des revues Cosmos, La Science et la vie, La Nature, Scientific American, etc., pour lesquelles il écrit des articles sur les aéroplanes, les sous-marins, les applications de l'électricité, etc. Spécialiste des "nouvelles technologies" (comme on ne disait pas encore), il en publiera deux autres sur les mêmes sujets : La Télégraphie sans fil (1912) puis La Parole, comment on parle, comment on téléphone (1918). L'auteur "résume dans son ensemble l'histoire de la télécommunication durant le siècle écoulé, de Chappe à M. Branly, - de la télégraphie aérienne par signaux à la télégraphie électrique, puis à la téléphonie, et enfin à la télégraphie sans fil, dont le rôle civilisateur et humanitaire est illimité dans l'avenir, puisque, grâce à elle, tous les navires qui sillonnent les mers seront en relation constante avec la terre et pourront naviguer avec moins d'insécurité", dit la Revue des Deux Mondes, non sans une certaine prescience de ce que, effectivement, l'avenir et le XXème siècle réserveront aux télécommunications - le dernier chapitre détaillant les applications de la TSF, future radio... Cet ouvra ge, qui prend en compte les plus récentes découvertes, est en fait le successeur d'une longue série d'ouvrages de vulgarisation scientifique, depuis les essais de Louis Figuier, Camille Flammarion, Amédée Guillaumin, Émile Desbeaux (Physique populaire, 1 891, largement consacré à l'électricité, cf. PH 12/236), etc., jusqu'à la collection de Vuibert et Nony où Georges Dary fait voyager son lecteur A travers l'électricité (1900, cf. PH 150). Depuis la fin des années 1880, l'électricité règne sur les scien ces modernes (notamment à travers les expositions universelles de 1889 et de 1900, cf. PH 173 et 174), et ses applications ne cessent de se développer, et les cartonnages à plat historié se sont ingénié à lui rendre, à de multiples reprises, un hommage tou t en splendeur, à la fois en dorure et en polychromie. Exemplaire à l'état de neuf.
bottom of page