top of page
FREY (Colonel Henri). Côte occidentale d'Afrique .

FREY (Colonel Henri). Côte occidentale d'Afrique .

SKU : 9500091
450,00 €Prix
Vues, scènes, croquis. Paris, C. Marpon et E. Flammarion, éditeurs, 1890, gr. in-8 (28 x 19 cm), percaline rouge, bords biseautés. Premier plat polychrome représentant une plage de la côte occidentale d'Afrique peuplée de personnages, animaux (dromadaires, saurien) et palmiers. Second plat orné de motifs d'encadrement décoratifs avec une rosace centrale, dos orné de deux vignettes dorées (l'une, en haut, représentant une femme africaine, l'autre figurant une case et des palmiers), tr. dorées (Paul Souze, graveur, Ch. Magnier et ses fils, relieurs), (4)-XVI-543-(1) pp., index. ¦Édition originale illustrée de 292 compositions (dont des photographies) in et hors texte par BRETEGNIER, DARONDEAU, FERNANDO, JEANNIOT, NOUSVEAUX, PHILIPPE, gravées par GILLOT, et de 4 cartes tirées en couleur. Zones géographiques prises en considération : Sénégambie, dépendances de la colonie du Sénégal, Maroc, Iles Canaries, Iles du Cap-Vert (soit toute la côte du Maroc au Sénégal, l'intérieur du continent faisant alors partie des royaumes du Soudan, encore indépendants, qui s'étendaient dans tout le sud du Sahara, actuels Mali et Niger). En 1890, le sujet de ce livre est de la plus grande actualité, la France étant alors en pleine conquête de l'Afrique de l'Ouest (qui allait déboucher sur la création de l'Afrique Occidentale française - A.O.F. - en 1904 et de l'Afrique Équatoriale française - A.E.F. - en 1910), et le besoin d'ouvrages de vulgarisation de ce type se faisait sentir : "A part quelques économistes et de très rares hommes polit iques qui s'occupent spécialement de choses coloniales, bien peu de Français connaissent les questions relatives à nos possessions de la Côte occidentale d'Afrique en général, au Sénégal et à ses dépendances en particulier", écrit Paul Vigné d'Octon. "Cett e ignorance apparaît plus clairement dans le vague, l'incertitude, le peu de profondeur des débats toutes les fois que la question du Soudan occidental a été portée devant le Parlement... il est donc essentiel que ceux qui ont vu de leurs yeux apportent au x hommes politiques et aux hommes d'études des renseignements et des documents précis, qu'ils répandent et vulgarisent auprès du grand public les connaissances spéciales que l'on ne trouve pas dans les livre. Il y a là une oeuvre utile et patriotique à acc omplir. C'est je n'en doute pas le sentiment qui a inspiré l'honorable colonel Frey lorsqu'il a avec une sincérité éloquente raconté ses campagnes dans le Haut Sénégal et le Haut Niger (1885-1886)" (cité par Christian Roche, Paul Vigné d'Octon, 1859-1943 : les combats d'un esprit libre, de l'anticolonialisme au naturisme, 2009, pp. 42-43). Le premier ouvrage du colonel Frey (1847-1932, devenu plus tard général), Campagne dans le Haut-Sénégal et dans le Haut-Niger (1885-1886) (Plon, 1888) est complété, dans cette optique, par ce nouvel ouvrage, qui paraît dans une présentation de cartonnage voisine (même graveur et relieur) de celle de la Collection Camille Flammarion, collection de vulgarisation scientifique destinée au grand public, créée à la suite du succès de l'Astronomie populaire (1880) de cet auteur (cf. PH 2/36). Cette collection accueille également des oeuvres, plutôt scientifiques, d'autres auteurs : Émile Desbeaux, Henri du Cleuziou, Gustave Le Bon, G. Fraipont, tout d'abord parues en livr aisons, reliées ensuite dans une présentation sensiblement identique. Une des particularités de l'ouvrage de Frey est de présenter de très nombreuses illustrations, dont certaines sont dues à des artistes militaires, en particulier deux "vaillants aquarel listes, Darondeau et Nousveaux, séduits par la variété et l'étrangeté des spectacles que présente cette côte", qui "sont allés affronter les rudes épreuves de ce climat, ont pris part à plusieurs opérations de guerre, et victimes de leur amour pour leur ar t, ont eux aussi grossi le nombre de ceux qui sont morts pour avoir voulu surprendre le secret du noir continent" (p. IX). Mais l'artiste le plus connu du groupe est Georges JEANNIOT (1848-1934), peintre, dessinateur humoriste et graveur, qui travailla pou r la presse (Le Journal amusant) et l'illustration de livres, notamment chez Hachette et Dentu (Tartarin de Tarascon, d'Alphonse Daudet, 1887, cf. PH15/282), actif encore après la Première guerre mondiale, puisqu'il réalise l'illustration de trois volu mes de la collection Le Livre de demain chez Fayard en 1924-1927. Ors du dos légèrement terni. Très bel état du cartonnage.
bottom of page