top of page
GOBAT (Albert) . Croquis et impressions d'Amérique .

GOBAT (Albert) . Croquis et impressions d'Amérique .

SKU : 9500336
300,00 €Prix
Berne, Gustave Grunau, [1905], in-8 (27 x 19 cm), percaline verte, plats biseautés, premier plat polychrome représentant la cloche de la liberté (Liberty Bell, Philadelphie, 1753 ; dessin signé R. Münger, d'après la photo de la p. 70), sur fond de bannière étoilée (drapeau américain). Second plat portant une vignette de l'éditeur aux initiales GG, dos lisse orné de filets et des mentions de titre et d'auteur en noir, (8)-301-(3) pp. ¦108 illustrations, dont 38 à pleine page, comprenant des photographies in et hors texte, dont une en frontispice, des gravures, et des dessins in-texte, têtes de chapitres et culs-de-lampe signés C. B. Albert Gobat (1843-1914), docteur en droit et homme politique suisse, directeur de l'instruction publique de Berne, député au c onseil national, militant de la cause pacifiste, fut lauréat du Prix Nobel de la Paix en 1902, avec Élie Ducommun, pour son action en faveur de la paix depuis 1889, au sein de l'Union interparlementaire, créée en 1888 par Frédéric Passy et William Cremer, qui avait pour mission de favoriser la coopération internationale et l'arbitrage des conflits, notamment auprès de la Cour internationale de La Haye. Gobat était devenu directeur du bureau de l'organisation et participait à toutes les conférences annuelles . En 1904, la conférence eut lieu à Saint-Louis (Missouri) et le présent ouvrage est né de ce voyage. La traversée a été faite sur le paquebot La Savoie, longuement décrit et photographié. L'auteur a visité les villes de New York, Washington, Chicago, Ka nsas City, Pittsburg, Saint-Louis (où se tint l'Exposition universelle cette année-là), les chutes du Niagara et Québec, fit un tour en Floride et dans les Montagnes Rocheuses, au Colorado, et consacre un chapitre aux Indiens. A Washington, il a rencontré le président Theodore Roosevelt (24 septembre 1904), auquel il soumit ses thèses pacifistes sur le désarmement général et l'arbitrage international, et à qui il dédia son livre. En 1906, il reprit la direction du Bureau international pour la paix. La réco nciliation franco-allemande lui tenait à coeur, mais il mourut lors d'une conférence à Berne quelques mois avant le déclenchement du conflit mondial (Nobel Prize Winners, 1987, p. 387). En dehors de son intéressante relation de voyage aux États-Unis, Go bat est l'auteur de La République de Berne et la France pendant les guerres de religion (1891) et d'une Histoire de la Suisse racontée au peuple (1900). Exemplaire à l'état de neuf.
bottom of page