top of page
GONCOURT (Edmond et Jules de) . L'Art du dix-huitième siècle .

GONCOURT (Edmond et Jules de) . L'Art du dix-huitième siècle .

SKU : 9501274
900,00 €Prix
Paris, A. Quantin, imprimeur-éditeur, 1880-1882, 3e éd. revue et augmentée, 2 vol. in-4, demi-chagrin noir à coins, plats de percaline bleue. Au premier plat, polychrome bleu et or, femme en robe bleue à la mode du XVIIIe siècle, ombrée de noir, tenant un cadre doré portant le titre en rouge. Second plat muet, titre doré au dos, non rogné, 480 et 474 pp. ¦Édition illustrée de planches hors texte, réunissant les 11 fascicules parus.- Volume 1 : Watteau (pp. 1-60, 5 gravures), Chardin (pp. 63-131, 5 gravures), Boucher (pp. 135-215, 5 gravures), La Tour (pp. 219-288, 5 gravures), Greuze (pp. 291-360) les Saint-Aubin (pp. 363-476, 10 gravures).- Volume 2 : Gravelot (pp. 1-47, 5 gravures), Cochin (pp. 51-136, 4 gravures), Eisen (pp. 139-180, 5 gravures), Moreau (pp. 183-263, 5 gravures), Debucourt (pp. 267-308, 5 gravures), Fragonard (pp. 311-381, 5 gravures), Prudhon (pp. 385-458, 5 gravures). Additions et errata, pp. 459-469.Première édition en onze fascicules parus annuellement de 1859 à 1870 jusquà la mort de Jules de Goncourt (1830-1870) chez Dentu, chacun tiré à 200 ex. (réunis en 1875, toujours chez Dentu). Deuxième édition, Rapilly, 1873-1874.Edmond de Goncourt (1822-1896) rappelle dans sa préface les circonstances de la composition de louvrage : « Ce livre a été commencé par deux frères, en des années de jeunesse et de bonne santé, avec la confiance de le mener à sa fin. Tout un mois, chaque année, au sortir des noires et mélancoliques études de la vie contemporaine, il était le travail dans lequel se récréait, comme en de riantes vacances, leur goût du temps passé. Et il y avait entre eux deux une émulation, pour définir dans une phrase, pour faire dire à un mot le cela presque inexprimable qui est dans un objet d'art. Cétait leur livre préféré, le livre qui leur avait donné le plus de mal. Deux années encore et lHistoire de lArt français du XVIIIe siècle, dans toutes ses manifestations véritablement françaises était terminée. Une année allait paraître lEcole de Watteau, contenant les biographies de Pater, de Lancret, de Portail encadrées dans un historique de la domination du maître pendant tout le siècle. A cet avant-dernier fascicule devait succéder, lannée suivante, un travail général sur la sculpture du temps, d'où se serait détachée, comme lexpression la plus originale de la sculpture rococo, la petite figure du sculpteur Clodion. Ces deux années nont pas été données à la collaboration des deux frères. Le plus jeune est mort. Le vieux ne se sent pas le courage, et pourquoi ne le dirait-il pas, le talent décrire, lui tout seul, les deux études qui manquent au livre. Du reste, sil sen croyait capable, un sentiment pieux, que comprendront quelques personnes, le pousserait, le pousse aujourdhui à vouloir quil en soit de ce livre ainsi que de la chambre dun mort bien-aimé, où les choses demeurent telles que les a trouvées la Mort. »Collectionneurs dart avant dêtre romanciers, les frères Goncourt ont mené une vaste étude artistique du XVIIIe siècle, en chroniqueurs des mœurs dun siècle révolu qui explique le leur : Histoire de la société française pendant le Directoire (1855), Les Actrices (1856), Sophie Arnould daprès sa correspondance (1857), Portraits intimes du XVIIIe siècle (1857), Histoire de Marie-Antoinette (1858), Les Maîtresses de Louis XV (1860) avant de se lancer dans le roman contemporain avec Charles Demailly (1860). Les romans prennent ensuite le pas sur les études historiques, dont lune des dernières est La Femme au XVIIIe siècle (1862). Après la mort de son frère, Edmond de Goncourt se consacre au roman, à son Journal et à des études esthétiques, notamment sur le japonisme.La Maison Quantin publiera ensuite, pour le centenaire de la Révolution française, en un magnifique et impressionnant fort volume à plat historié, leur Histoire de la société française pendant la Révolution (1889, PH 49/883, première édition, Dentu, 1854).La Maison Quantin est un des grands éditeurs de publications illustrées et a produit de nombreux livres à plat historié. Pour décorer le plat du livre des Goncourt, le directeur artistique a eu la finesse de concevoir un motif sobre et néanmoins expressif, en regard à la fois du thème du livre et de la personnalité de ses auteurs. Pourtant, on constate que le motif historié est à la fois lisible et complexe : faisant appel à plusieurs couleurs et à l'or, sa conception a nécessité un outillage bien plus perfectionné que nombre de plats historiés ornés de motifs à l'or ou soulignés d'une seule couleur comme le noir. On admirera ainsi la parfaite adéquation du thème et du résultat, dans sa simplicité même.Vicaire, II, 1037-1041.Des plus rares dans la reliure éditeur à plat historié.
bottom of page