top of page
HAYES (Isaac J.). Perdus dans les glaces .

HAYES (Isaac J.). Perdus dans les glaces .

SKU : 9500138
600,00 €Prix
Paris, Librairie Hachette et Cie, 1873, 3ème éd., in-8 (24 x 16 cm), percaline bleu marine, bords biseautés. Premier plat orné d'une ill. dorée représentant deux chasseurs dans un champ de glaces, ayant tué un phoque, s'enfuyant devant un ours blanc. Second plat orné de filets noirs et d'une rosace centrale, dos illustré d'une vignette dorée représentant un personnage portant son compagnon blessé sur son épaule, tr. dorées (A. Souze, graveur), (4)-III-(1)-316 pp. ¦Édition illustrée de 58 gravures sur bois. Traduit de l'anglais par Léon Renard. La première édition française est de 1870. Le médecin américain Isaac Israel Hayes (1832-1881) fut un des plus fameux explorateurs polaires de son temps. Attaché en 1854 à l'expédition du docteur Kane comme chirurgien, il revint de ce premier voyage avec la conviction qu'il existe une mer libre autour du Pôle nord. Aidé par plusieurs sociétés de géographie et le patronage du gouvernement américain, il put organiser sa propre expédition et se mit en route en juillet 1860 sur son navire The United States. Sans atteindre son objectif, il arriva presque jusqu'au 82ème degré de latitude nord, et fit d'importantes observations sur les contrées parcourues. Il publia la relation de son voyage qui fut traduite sous le titre La Mer libre du Pôle. Voyage de découvertes dans les mers arctiques exécuté en 1860-1861 (Hachette, 1868). Il publia ensuite, pour les enfants, ce récit polaire romancé ayant pour héros le capitaine Hardy, qui bénéficie de son expérience en la matière, et qui connut plusieurs rééditions, alors que la curiosité du public pour la question polaire était portée au plus haut point et que pas une année ne se passait sans qu'une ou plusieurs expéditions fussent tentées dans ces régions inhospitalières. On présente souvent Hayes comme un modèle possible d'Altamont, personnage des Aventures du capitaine Hatteras, le premier grand roman polaire que Jules Verne écrit en 1863, basé sur l'hypothèse de la mer libre du pôle, une des dernières grandes interrogations géographiques au XIXème siècle. Comme Hayes, Hatteras et ses compagnons sont animés d'une "idée fixe", et subissent une attraction irrésistible vers le Nord, comme l'aimant de la boussole... Hayes poursuivra son idée et entreprendra d'autres expéditions, publiera d'autres livres : La Terre de désolation, excursion d'été au Groenland (Hachette, 1874, traduit par un des frères Reclus) et L'Océan arctique, voyages d'exploration au pôle Nord (Hachette, 1880). Il préparait une autre expédition à la recherche de la Mer libre lorsque la mort le surprit, à l'âge de 49 ans. Le rêve de la mer libre fut définitivement balayé par les résultats des expéditions de Nansen sur le Fram, à la fin du siècle (le Fram reprendra du service pour la conquête du pôle Sud, cf. PH 149, Roald Amundsen, Au Pôle Sud. Expédition du Fram, 1910-1912, Hachette, 1913). Existe en différentes couleurs de cartonnage (vermillon, vert, violet, bleu, havane). De la bibliothèque de Paul-Émile Victor, avec son ex-libris. Discrète petite tache au dos. Très bon état général.
bottom of page