top of page
HERVILLY (Ernest d'). Les Chasseurs d'édredons .

HERVILLY (Ernest d'). Les Chasseurs d'édredons .

SKU : 9500237
450,00 €Prix
Voyages et singulières aventures de M. Barnabé (de Versailles). Paris, Librairie Furne, Jouvet & Cie, 1896, in-8 (26 x 20,5 cm), percaline rouge, plats biseautés, premier plat décoré en noir, or et argent, représentant des falaises au bord de la mer en Norvège, baignées par la marée haute, avec un médaillon en réservé, formé d'une corde entourant une vignette représentant le héros, M. Barnabé, de Versailles, vêtu comme un pêcheur, debout dans sa barque, tenant une gaffe et un cordage (d'après le frontispice), second plat déc oré d'une rosace, dos portant le titre doré en long, tr. dorées (Vve Fernandez et Cie, graveurs), 144-(2) pp. et cat. éd. de 2 pp. ¦Illustré de 46 gravures d'après les dessins de E. VAVASSEUR. La dédicace du livre "A Jules Claretie, de l'Académie frança ise, trente-cinq ans d'amitié constante et parfaite. Souvenir tendre et reconnaissant de son compagnon de débuts" est là pour rappeler que Claretie (1840-1913) et d'Hervilly (1839-1911) ont débuté ensemble dans le même petit journal, le Diogène, avec d'a utres compagnons comme Paul Mahalin et Jules Lermina, et font partie de la "génération poétique de 1860" (Luc Badesco). Ernest d'Hervilly a surtout été un journaliste spirituel, poète et auteur dramatique, qui "a publié des récits humoristiques, préhistor iques, picaresques et d'anticipation", dit la BNF. Il collabora à La Lune rousse, Le Nain jaune, La Revue des lettres et des arts, La Renaissance artistique et littéraire, La République des lettres, etc. Pierre Versins, dans son Encyclopédie de l'utopie consacre un article à ses récits d'anticipation (pp. 414-15). Ernest d'Hervilly a fait ses études au lycée de Versailles. C'est peut-être la raison pour laquelle son personnage de M. Barnabé habite cette ville, que son auteur connaissait bien. C e fait a été relevé par Valérie Bajou, conservateur au Château de Versailles, qui écrit dans Versailles dans la littérature : mémoire et imaginaire aux XIXème et XXème siècles (2005) : "La ville semble si morte qu'elle sert de référence à la fin du XIXèm e siècle pour figurer la vie provinciale tranquille et hors du temps. Elle apparaît en dérision dans Les Chasseurs d'édredons d'Ernest d'Hervilly, sous-titré : Voyages et singulières aventures de M. Barnabé de Versailles ("Versailles ancien et moderne" , p. 89). C'est pour fuir la cuisine à l'ail, qu'il déteste, de ses voisins du Midi que M. Barnabé, de Versailles, s'embarque pour le Danemark, puis (l'ail l'y poursuivant) pour la Norvège, où il apprend que les édredons du titre sont formés à l'origine d e plumes d'eïders, canards devenus rares, qu'il s'avise d'aller observer dans leur milieu naturel, au prix de multiples péripéties. Ce faisant, il rencontrera sa femme et reviendra à Versailles avec elle, réconcilié grâce à la brandade avec la cuisine du M idi... Dans le même esprit de fantaisie, l'auteur a écrit : L'Ile des parapluies (1891), En bouteille à travers l'Atlantique (1894), A Cocagne ! (1898). Ses livres pour enfants furent publiés par Delagrave, Charavay, Lemerre, Jouvet, Combet et la S ociété d'édition et de librairie. Très bel exemplaire. PH91. Le même, mais : Librairie Boivin et Cie, 1922, premier plat polychrome, seul la tête est dorée (9523197)........... 250 euros. L'intérêt de cette édition est de pouvoir comparer les premiers p lats : plaque avec décor noir, or et au palladium en 1896, polychrome en 1922. Les deux, ensemble.......... 600
bottom of page