top of page
HOPPENOT (J.) La Sainte Vierge dans la tradition, dans l'art, dans l'âme ...

HOPPENOT (J.) La Sainte Vierge dans la tradition, dans l'art, dans l'âme ...

SKU : 9501114
700,00 €Prix

HOPPENOT (Joseph). La Sainte Vierge dans la tradition, dans l'art, dans l'âme des saints et dans notre vie. Lille, Paris, Société Saint-Augustin, Desclée, de Brouwer et Cie, [1910], nouvelle édition, 10e mille, in-4 (33 x 26 cm), percaline bleue. Au premier plat, noir, or et palladium, reproduction d'une peinture de la Vierge couronnée à l'enfant dans une vignette circulaire (d'après la page de titre, non légendée, La Madone du Magnificat, tableau de Sandro Botticelli (1481), galerie des Offices de Florence), écoinçons floraux, dans un encadrement au palladium. Au second plat, même encadrement et large blason central au chiffre M, motifs floraux et devise sur un ruban "Ave Maria Gratia Plena", au dos, titre dans un cartouche, motifs floraux en long, tr. dorées, X-386-(2) pp. (9501114)

Édition illustrée de 6 chromos, 20 hors texte et 242 gravures.

La première édition est de 1904 (imprimatur) avec une préface de l’évêque de Troyes, datée du 5 août, mais le 10e mille doit dater de quelques années plus tard, vers 1910.

La Madone du Magnificat figurant sur le plat historié est un tableau en tondo de Sandro Botticelli, datant de 1481, peint pour la famille Médicis et conservé à la galerie des Offices de Florence. Cette reproduction non légendée n’est pas indiquée dans la table des gravures.

L’auteur, jésuite, a publié quelques ouvrages entre 1886 et 1911, dont avant celui-ci, Le Crucifix dans l'histoire et dans l'art, dans l'âme des saints et dans notre vie (Maison de la bonne presse, 1899 ; réédité chez Desclée, de Brouwer, avec un plat historié, 1905).

La Vierge est évidemment un thème majeur de l’art et de l’iconographie chrétienne, présente dans d’innombrables tableaux, sculptures, enluminures, dessins. L’auteur envisage son thème sous le triple aspect artistique, religieux et quotidien, la Mère du Christ étant l’objet d’un culte et d’une dévotion générale, que l’on retrouve également dans des ouvrages comme Notre-Dame de Lourdes d’Henri Lasserre (Palmé, 1891, PH 2-39) ou la Vie de Saint Joseph de L.-D. Champeau (Palmé, 1883, PH 5-87).

La Vierge est le thème de plusieurs livres à plat historié sur l’art religieux : le plus classique est celui de l’abbé Maynard, La Sainte Vierge (Firmin Didot et Cie, 1877), publié en parallèle avec le Jeanne d’Arc d’Henri Wallon (Firmin-Didot, 1877, PH 05-104).

Nous avons aussi, La Sainte Vierge dans les arts de François Bournand (Tolra, 1895), dans une reliure également bleue et qui traite du même sujet que celui d’Hoppenot.

Mais surtout, en couleur bleu de Vierge, ce live est à rapprocher de celui de Drochon, sur un sujet proche, Histoire illustrée des pèlerinages français de la Très Sainte Vierge (1890, PH 32-640), publié avec un très grand luxe.

De leur côté, les livres publiés par la Société Saint-Augustin, Desclée, de Brouwer ont une facture caractéristique avec leur percaline lisse, et sont souvent eux aussi particulièrement luxueux comme ici. On en trouvera d’autres exemples avec ceux de Louis-Eugène Louvet (Les Missions catholiques au XIXe siècle, 1895, PH 20-IN68), de Jules Loridan (L’Astronomie pittoresque, 1896, PH 26-499), d’Alphonse Favier (Péking, 1902, PH 28-531), de Victor Canet (Jeanne d’Arc et sa mission nationale, 1895, PH 44-791) ou la série de Louis Cloquet (Les Cathédrales et basiliques latines, 1912, PH 49-873 et 874, et Les Cathédrales gothiques, 1914, PH 49-875).

Comme d’autres livres de Desclée, de Brouwer ce livre d’Hoppenot manque à la BNF.

bottom of page