top of page
JACOLLIOT (Louis). Les Animaux sauvages.

JACOLLIOT (Louis). Les Animaux sauvages.

SKU : 9500087
950,00 €Prix
Paris, Ernest Kolb, [1884], gr. in-8 (28,5 x 20 cm), percaline rouge. Au premier plat, scène noire, verte et dorée (daprès lillustration de la page de titre) : un indigène, renversé par un tigre royal, se défend avec un couteau dans un décor de jungle. Encadrement décoratif au second plat, en noir avec fer central, dos orné dune tête de lion dorée surgissant dun bouquet de palmes vertes, titre noir et or, tr. dorées (A. Souze, graveur du premier plat, Paul Souze, graveur du second plat, G. Henon rel. b[reve]té SGDG), (4)-789-(3) pp. ¦Édition originale publiée en 99 livraisons illustrées par A. LANÇON.Récits dhistoire naturelle, de chasses et de voyages.Table : Les singes (240 pp.). Léléphant (160 pp). Le rhinocéros. Lhippopotame. Le tapir. Le lion. Le tigre royal. La panthère, le léopard. Le jaguar, le conguar. Les ours. Le loup. Lhyène. Le chacal. Le kangourou. Le castor. Ancien magistrat colonial à Pondichéry et à Chandernagor entre 1865 et 1868, puis voyageur dans diff érentes parties du monde (Tahiti, Afrique) jusquen 1875, polygraphe passionné doccultisme et de spiritualité hindoue, directeur de journaux populaires, Louis Jacolliot (1837-1890) est lauteur de récits de voyage en Inde et en Afrique, de romans criminels et de romans daventures exotiques publiés dans Le Journal des voyages, dont certains teintés de fantastique comme Les Mangeurs de feu (1886).Son ouvrage regroupe des animaux habitant toutes les parties du monde (Inde, Afrique, Amérique, Australie), évoqués dans ses autres livres, avec moins de détail. Près du quart du livre est consacré aux singes. Ceux-ci sont déjà présentés dans ses voyages en Afrique, comme Voyage au pays des singes (1883). J.-M. Seillan souligne que lauteur, « esprit curieux », mais ethnologue amateur, est passionné par la question de lorigine humaine et donc fasciné par le peuple simiesque. « Les essais, récits de voyage et romans de ce polygraphe forment un panachage générique tel que le lecteur ne sait trop quel statut de vérité leur accorder. » Les remarques qui concernent ce volume sadressent également à la section sur les singes, où il reconnaît mêler « la science au pittoresque et aux observations du voyageur ». Il « consacre une large place à deux questions liées, celle de lorigine des espèces et celle du statut du singe (gorille et chimpanzé) comparé à celui de lhomme. Pour affronter ces redoutables problèmes, Jacolliot saffirme homme de science matérialiste et rend hommage à «limmortel savant» Claude Bernard. » (Seillan, pp. 84-85). Il se fonde sur les six mois quil a passés en 1871 au Niger et sur la côte de Mayamba au Congo à méditer sur ce quil nomme la « mystérieuse nuit des temps passés ». La faune africaine est un « mystère de science et de rêveries qui frappe le philosophe, le rêveur aussi bien que le savant ». En particulier, le gorille, « animal qui passe au milieu du XIXe siècle de la légende à la zoologie, […] intrigue Jacolliot », qui se base sur Paul Du Chaillu, « dont le livre, qui a connu un vaste succès auprès des romanciers, a introduit le gorille dans la faune des romans daventures africaines ».Les chapitres consacrés à léléphant, à lours et au kangourou sont particulièrement développés. Lauteur évoque nombre dautres animaux en passant, comme le crocodile ou la girafe, sans leur accorder de chapitre particulier. Lillustrateur Auguste LANÇON (1836-1885), peintre, aquafortiste, sculpteur, lithographe, a beaucoup dessiné les animaux. Ancien sergent de la Commune, il a laissé de nombreux dessins sur la guerre de 1870. Correspondant de LIllustration dans les Balkans, il a collaboré à divers journaux. Dans le domaine animalier, il a illustré plusieurs romans et ouvrages documentaires comme Les Grandes chasses de Victor Meunier (1867), Caporal, le chien du régiment de Stahl (1869), Siribeddi, mémoire dun éléphant de J. Lermont (Hetzel), LHomme et la bête dArthur Mangin (Firmin-Didot, 1872), La Famille Martin, histoire de plusieurs ours de M. Génin (Hetzel, 1878) et Les Animaux chez eux dont il est lauteur (L. Baschet, 1882). Il « sest fait remarquer principalement par ses lions et ses tigres » (Archives de lart français, 1885).Très rare cartonnage.
bottom of page