top of page
JE SAIS LIRE. Lectures et scènes enfantines, par un Papa .

JE SAIS LIRE. Lectures et scènes enfantines, par un Papa .

SKU : 9501273
450,00 €Prix
Paris, Garnier, [ca. 1890-1910] in-4 (32 x 25,5 cm), percaline rouge. Au premier plat, noir et or, d'après le frontispice, deux enfants assis à une table feuilletant un livre illustré, au premier plan plusieurs livres dont l'un est intitulé Je saurai lire, titre dun autre livre de la collection chez le même éditeur, dont le nom se lit également sur la couverture (juste au-dessus de la mention d'éditeur, qui figure donc deux fois), le tout dans un encadrement végétal polychrome (rouge et bleu sur fond blanc). Au second plat, rosace centrale noire et motifs floraux en écoinçons, dans un encadrement géométrique, dos muet, tr. dorées (A. Schaefer, graveur), 48 pp. ¦Édition illustrée de gravures par Lix imprimées en couleurs, texte en bistre, le tout dans un encadrement rouge ou bleu. Table (20 historiettes morales de deux pages chacune, ayant comme héros des enfants) : Le Bal d'enfants. Le Petit ramoneur. La Charité. Le Perroquet bavard. L'Arbre de Noël des Alsaciens-Lorrains. Les Petits curieux. L'Éducation du petit frère. Le Petit poltron. La Famille du pêcheur. Le Fort de neige. Le Bâton de l'aveugle. Le Petit chat d'Annette. Le Théâtre Guignol. La Pendule de Jeanne. Le Rêve de Jenny. Les Petits chanteurs des rues. Un Naufrage. La Poupée sauvée. La Colère. Les Cerises du père Anselme. La première édition, parue en 1879, ne possède pas d'encadrement végétal polychrome au premier plat, dont les bords sont biseautés. Nous ne pouvons que dater approximativement cette nouvelle édition, qui a probablement fait l'objet de retirages durant toute cette période, les titres de cette collection étant des grands classiques pour l'enfance réédités jusque dans les années 1950, avec une évolution dans les couvertures, dont la composition est modifiée au moins trois fois.À partir des années 1920, les illustrations de Lix sont remplacées, dans toutes les rééditions, par des dessins de Robert Salles, qui modernisent costumes et personnages, sans que le texte soit modifié.Nous avons déjà présenté un volume de cette collection destinée aux plus jeunes lecteurs, Petit voyage en France (1880, PH 28/536), aux premiers plats remarquables, dont la réussite esthétique ne peut que susciter des vocations de futurs amateurs et collectionneurs parmi ses lecteurs devenus grands.Le plat de ce volume est une « mise en abyme » parfaite de l'apprenti lecteur, avec le rappel didactique et publicitaire du livre précédent, Je saurai lire, étape nécessaire avant la lecture du présent volume (ce sont les deux premiers de la collection dAlbums pour les enfants de Garnier). Le contenu de Je sais lire offre un aperçu passionnant sur l'univers de l'enfance des années 1870-80, un monde totalement disparu après la première guerre mondiale. Certes l'organisation et les structures sociales et relationnelles n'ont pas été fondamentalement modifiées depuis : les fêtes (Le Bal d'enfants, L'Arbre de Noël des Alsaciens-Lorrains, Les Petits curieux), les jeux (Le Fort de neige, Le Théâtre Guignol, Un naufrage, La Poupée sauvée), l'éducation, la morale, sont des notions et des valeurs qui connaissent une certaine continuité, même si les détails peuvent évoluer. C'est surtout sur le plan esthétique que les choses ont changé, en particulier la mode, les costumes, et certains aspects des mœurs, sur lesquels cet album apporte un témoignage intéressant. Le travail des enfants est évoqué dans Le Petit ramoneur, la perte de l'Alsace-Lorraine après la guerre de 1870 fait l'objet de L'Arbre de Noël des Alsaciens-Lorrains, les petits mensonges enfantins sont dénoncés par Le Perroquet bavard, les défauts et les bêtises dans La Colère ou Les Cerises du père Anselme. La pauvreté est un sujet souvent abordé (La Charité, La Famille du pêcheur, Le Bâton de l'aveugle, Les Petits chanteurs des rues), ainsi que les animaux (Le Petit chat d'Annette). Le fait que, jusqu'aux années 1950, le texte soit inchangé indique que l'état de la société elle-même était demeuré stable sur la période, tandis que la mode, les décors intérieurs et extérieurs se transformaient.Depuis les années 1960, tout le reste a changé, et un tel texte appartient désormais à un passé révolu, dont il porte empreinte et témoignage. C'est pourquoi ce livre est devenu un document historique, iconographique et sociologique ayant une valeur intrinsèque que ne saurait remplacer m'importe quel traité savant et pointu. Magnifiquement chromolithographié.Très beau cartonnage, admirablement préservé.
bottom of page