top of page
JELIKHOVSKA (Véra). Impressions de première jeunesse .

JELIKHOVSKA (Véra). Impressions de première jeunesse .

SKU : 9500220
350,00 €Prix
Paris, A. Hennuyer, s.d. [1898], in-8 carré (23,5 x 19 cm), bradel percaline crème, plats biseautés. Premier plat orné de deux vignettes polychromes (un portrait de l'auteur jeune fille, d'après le médaillon de la p. de titre et une scène de repas sous la tente du prince Tioumère, d'après l'ill. de la p. 11). Second plat orné d'une vignette représentant une isba, dos orné des mentions de titre, d'auteur et d'éditeur or et ocre, tr. dorées (Engel, relieur), (6)-280 pp. ¦Adaptation de Léon Golschmann et Ernest Jaub ert. 35 illustrations russes de S. S. SOLOMKO, 31 têtes de chapitre et une vignette de titre par Achille SIROUY. De la Bibliothèque nouvelle de la jeunesse, où parut un précédent ouvrage du même auteur et du même traducteur (Mémoires d'une petite fill e russe, 1895), dont l'éditeur écrit : "L'accueil tout favorable que le jeune public français a fait aux scènes enfantines des Mémoires d'une petite fille russe, nous décide aujourd'hui à publier le présent livre, complément naturel de ces Mémoires, et qui fut la dernière oeuvre de Mme Véra Jélikhovska" (1835-1896). Voir la notice du PH 94 pour une présentation de ce livre et de son auteur. "Impressions de première jeunesse ! C'est le récit, amusant ou pathétique, toujours chatoyant comme la vie elle -même, d'une aïeule à ses petits enfants. Tout ce qui, à l'aurore de ses jours, impressionne son coeur de fillette et de jeune fille, les douleurs qui la mûrissent, les joies qui l'épanouissent, les rêveries qui la bercent, les événements, grands et petits , qui, à la ville ou à la campagne, varient la trame de son existence, les types qu'elle peut observer ou ne fait qu'entrevoir : voilà ce que la bonne grand'mère raconte, ou se raconte à elle-même, avec une fraîcheur, une sincérité, un naturel bien faits p our charmer les petites lectrices, et même les grandes, qui trouveront dans ces pages vécues un tableau animé de l'éducation familiale en Russie." Le peintre et illustrateur Sergeï Sergeïevich SOLOMKO (1867-1928) a illustré de nombreux livres russes et fr ançais (notamment d'Anatole France). Il s'est installé à Paris en 1910. Son oeuvre, complètement occultée pendant la période soviétique, a été redécouverte récemment ; elle reflète la nostalgie de la Russie pré-révolutionnaire dont elle est inséparable. Il est aujourd'hui recherché pour ses aquarelles et ses illustrations de cartes postales. Boutchik, 77. Très bon état.
bottom of page