top of page
KERGALL (J . ) . Le Dévouement de Claudine .

KERGALL (J . ) . Le Dévouement de Claudine .

SKU : 9501569
600,00 €Prix
Paris, Chavaray, Mantoux, Martin, Librairie d'éducation de la jeunesse, [1892], gr. in-8 (25 x 17 cm), percaline grise. Au premier plat, polychrome, signé AM (A. Montader), l'héroïne assise sur un talus au milieu de fleurs. Au second plat, encadrements de filets à froid, au dos, la même jeune fille tenant une faucille, dans un champ, une botte de foin à ses pieds, tr. dorées (Paul Souze, graveur, Engel, relieur), 247-(1) pp. ¦Édition originale illustrée de 40 (en fait 37) dessins par V.-A. Poirson.A noter que les compositions du plat et du dos ne sont pas inspirées par les gravures intérieures.Le Dévouement de Claudine (1892) est connu pour avoir été pris comme exemple, par Xavier de Planhol, de plat historié ayant une version relativement courante (en rouge) et une version en gris beaucoup plus rare (voir Bulletin n°3, 2008, Initiation aux plats historiés IN3).Existe en cartonnage rouge, qui fait ressortir la couleur du fichu, de rayures de la robe, des sabots et des coquelicots. Sur le cartonnage gris, ces éléments sont en gris, ce qui le rend moins coloré, mais lui confère un charme étrange.« Claudine est une jeune fille dévouée aux siens dès son plus jeune âge. Exacte, proprette, studieuse, elle est pourtant peu aimée par sa belle-mère. Aussi se met-elle au service dune jeune malade, dont elle adoucit les derniers jours, et quand elle la perd et quelle retourne dans son village, cest encore pour se dévouer. » (Le Temps, 26 décembre 1891, Livres détrennes).Ce roman se déroule dans la campagne bourbonnaise, près de Moulins, où lon suit la vie de Claudine, dite Didine, et de son amie Margueritte, fille des châtelains. Les deux fillettes connaitront un destin différent, et bientôt, Didine écolière et fille de ferme, devient lamie de Petit Marc, plus âgé mais analphabète, et lui apprend à lire et à écrire (par opposition à Eugène, un garnement qui restera un mauvais sujet refusant de sinstruire). Ballotés décoles en institutions scolaires, les trois enfants, en grandissant, connaissent séparations, épreuves et retrouvailles, dans leur apprentissage de la vie, socialement difficile pour Claudine qui trouve à se placer dans une famille de la grande ville (Vichy, la capitale régionale). A chaque étape (ponctuées de deuils ou daccidents), cest le courage et le « dévouement » de lhéroïne qui lui permet de surmonter les obstacles et de vaincre les difficultés, retrouvant Eugène en vaurien à Nice et lui offrant son aide et la rédemption.J. Kergall est une signature (peut-être un pseudonyme) masquant un auteur peu connu (il existe un Joseph Kergall, économiste (1844-1931) dont la carrière ne semble pas se rapprocher de notre auteur), qui œuvra surtout pour les éditions Charavay, Mantoux, Martin, qui publièrent de lui (ou delle) cinq romans : Marianina (1891), Le Dévouement de Claudine (1892), Les Petits enfants du grand-papa (1892, rééd. 1910), Petite brave (1894, ill. Grobet), "Marie-Jeanne", goélette (1896, ill. Manaud), auxquels sajoute Madame Mitou et sa famille (ill. Gsel), suivis, bien plus tard, de : Les Vacances de Sans-Pareil (Société d'édition et de publications (Juven), 1910) et L'Homme à la jambe de bois (ill. Pékoff). Victor-Armand Poirson (1859-1893) fait partie des équipes artistiques œuvrant dans lédition et la presse illustrées, participant à lillustration de livres pour Quantin, Hachette, Mame, Palmé, la Librairie illustrée, L.-H. May (puis May et Motteroz). Artiste confirmé, il se voit confié, à titre individuel ou en duo, lillustration de La Hongrie par Victor Tissot (Plon, 1883, PH 11-230, avec Valerio), Voyages de Gulliver de Jonathan Swift (Quantin, 1884, PH 30-579), Voyage en zigzags de deux jeunes Français en France par Gaston Bonnefont (Maurice Dreyfous, 1889, PH 11-212, avec Grémeaux), Souvenirs et récits d'un aérostier militaire de l'armée de la Loire, 1870-1871 de Gaston Tissandier (Dreyfous, 1891, PH 47-845).Magnifique paire de plat historié.
bottom of page