top of page
LAPOINTE (Savinien) . En ce temps-là . Contes .

LAPOINTE (Savinien) . En ce temps-là . Contes .

SKU : 9500811
350,00 €Prix
Paris, Alphonse Lemerre, 1888, in-8 (25 x 17 cm), percaline gris souris, plats biseautés. Au premier plat, polychrome, une grandmère assise sur une chaise racontant à quatre enfants une histoire de chevalerie figurée au-dessus du titre par une troupe de chevaliers en armure. Au second plat, logo de léditeur en noir, dos décoré de deux chevaliers polychromes, tr. dorées (A. Souze, graveur ; Engel, relieur), VII-306 pp. ¦Édition originale de ce recueil de 21 contes de fées (Gaule, Babylone, Orient, Moyen Age, Renaissance, etc., et deux contes japonais), illustrés de 115 dessins par Henri Pille. Dans sa préface, Jules Richard apostrophe lauteur, son ami, en ces termes : « Alors que notre beau pays sinquiète et sagite, que pour retenir lattention de la foule, la poésie se fait décadente, la musique tonitruante, le roman ultra-naturaliste, que lhistoire devient pamphlet et que le journalisme se noie dans le reportage, vous, en vrai sage, en philosophe à la façon antique, vous écrivez des Contes pour enfants ! » Il poursuit : « Et nest-ce pas un vaste conte de fées que lhistoire depuis un siècle et quel plus beau conte à raconter que lhistoire de France depuis la prise de cette Bastille, considérée comme une forteresse imprenable et qui seffondra comme un château de cartes sous le souffle populaire ? Que dites-vous aussi de lhistoire de ces fils de Rois dont pas un ne put succéder à son père, et qui tous moururent de mort violente ? Et ces victoires, et ces empires faits et défaits dans notre ancien monde, puis ce grand pays dAmérique tout neuf qui menace lancien continent de le réduire à la famine. Tout cela a été réalisé encore plus par lidée et par le livre, par la science, par lélectricité, par la vapeur, que par la force. »Poète-cordonnier, Savinien Lapointe (1812-1893) figure dans toutes les histoires de la littérature prolétarienne et les ouvrages dhistoire sociale (Maitron, Ragon, Maricourt, etc.). Son premier recueil de contes, Il était une fois (1853) fut apprécié par le chansonnier Béranger qui écrivit à Lapointe une lettre figurant en préface des éditions ultérieures. Vicaire, V, 12.
bottom of page