top of page
LEROY (Jeanne) . Petites bêtes et petites gens .

LEROY (Jeanne) . Petites bêtes et petites gens .

SKU : 9501189
650,00 €Prix
Paris, H.-E. Martin, éditeurs, Librairie d'éducation de la jeunesse, [1902], gr. in-8 (32,5 x 26 cm), percaline grise. Au premier plat, noir, rouge et argent, la jeune chatte Tigrette dressé sur ses pattes arrières, une patte avant posée sur le cartouche du titre présenté de biais, deux rats fuyant devant elle, encadrement de motifs floraux dans un cartouche en haut et à gauche (p. 17, « Tigrette la curieuse »). Au second plat, motif floral à froid, au dos, un rat flairant un épi de blé en long, tr. dorées (Paul Souze, graveur), (12)-108-(24) pp., dont catalogue de léditeur de 12 pp. ¦Édition originale illustrée de 42 compositions en couleur par Suzanne Minier, dont 20 à pleine page.Table : Terrible destinée dun lapin malpropre. Tigrette la curieuse [Chatte]. Histoire de trois petits poussins. Histoire dun veau gourmand et dun os de petit salé. La carrière de Bouton-dor [Cheval]. Robin le tueur de loups [moutons]. Sidi, le petit âne roux.Les « petites bêtes » sont des bébés animaux et les « petites gens » sont les jeunes lecteurs. Ce livre paraît en même temps quun autre des deux mêmes auteurs, L'Enfant à travers les âges, publié chez le même éditeur avec un superbe plat historié : « Mme Jeanne Leroy et Mlle Suzanne Minier, la première tenant la plume, la seconde le crayon et le pinceau, ont confectionné deux grands albums que je signale à l'attention des personnes qui ont le devoir de donner des étrennes et de celles qui ont le droit d'en recevoir. Sur la couverture de l'un d'eux un maître chat nous présente le titre du livre : Petites Bêtes et Petites Gens. Celles-ci j'entends nos bambins y apprennent de celles-là, à savoir un petit lapin, un petit mouton, un petit âne, des petits poussins, voire un petit veau, etc., de bonnes leçons de propreté, de politesse, d'obéissance et d'autres qualités que doivent avoir les enfants bien élevés. » (Études, 1902, volume 93 p. 855-56).« Petites Bêtes et Petites Gens est une suite de tableaux rustiques qui montrent chez nos frères inférieurs les inconvénients de ces bons gros défauts dont on demande à tous les enfants de se corriger. Mais ce n'est pas le livre banal qu'on a vu tant de fois. L'auteur connaît aussi bien la vie à la campagne que les enfants, double condition pour faire exact. Une malice enjouée, une extrême simplicité de ton, soutenue par une remarquable précision de la langue, l'emploi rigoureux des seuls mots familiers à l'enfant, rendent la lecture de Petites Bêtes et Petites Gens tout à fait aisée pour de jeunes esprits. Il faut dire plus : dans ce livre aimable et sans prétentions, l'auteur a fait œuvre littéraire, c'est ce que reconnaîtront les grandes personnes qui s'en seront emparées. L'illustration artistique de Suzanne Minier agrémente le texte et les deux collaborateurs (auteur et dessinateur) ont donné un ravissant livre-album pour nos enfants. » (LEnfant, organe des Sociétés protectrices de l'enfance, déc. 1902).« Instruire les enfants en faisant parler, agir devant eux les bêtes, nest pas une entreprise nouvelle. Le livre de Mme Jeanne Leroy prouve que c'est une entreprise qui peut être renouvelée utilement et agréablement. Vous devinez que Petites Bêtes et Petites Gens ne font qu'un. Bébé n'aura pas de peine à se reconnaître dans certain petit lapin malpropre ou dans Tigrette la Curieuse. Il fera siennes leurs mésaventures, et en tirera une leçon profitable qui lui épargnera peut-être plus d'une fâcheuse expérience. De tels livres valent par la mise en œuvre. Elle est à souhait dans ce joli livre, simple, naturelle et aimable. L'auteur glisse et n'appuie pas. La leçon, qui n'a pas l'air d'une leçon, n'en porta que mieux. Des illustrations en couleurs de Suzanne Minier, d'une jolie et bien expressive fantaisie, font voir aux petites gens les petites bêtes en leur naturel, telles qu'ils les voient tous les jours, et mettent à chaque page du livre un rayon de grâce et de fraîcheur rustiques. » (Le Radical, 29/1/1903).Jeanne Leroy née Allais (1853-1914) était la sœur de l'humoriste Alphonse Allais. Elle a épousé Charles Leroy (1844-1895), ami parisien d'Alphonse et rédacteur au journal Le Tintamarre, auteur de la série à succès Le Colonel Ramollot (1884). « Après s'être consacrée d'abord à l'enseignement, Mme Leroy-Allais était venue à Paris avec ses deux frères, Alphonse et Paul. Sans renoncer complètement à sa carrière, elle écrivit de nombreux ouvrages pour les enfants », pour la jeunesse, « pour les familles, enfin des ouvrages de morale et de sociologie » (Le Figaro, 25/10/1914). Elle a publié un livre sur son frère, Alphonse Allais, souvenirs d'enfance et de jeunesse (1913), préfacé par Alfred Capus et qu'elle dédie à « Messieurs Tristan Bernard, Alfred Capus, Maurice Donnay, Lucien Guitry, qui furent les meilleurs et les plus fidèles amis d'Alphonse Allais ».Elle collabore au Saint-Nicolas (avec Benjamin Rabier ou Suzanne Minier comme illustrateurs) en 1905-1906. Deux de ses ouvrages sont illustrés par Benjamin Rabier (Chez les Bêtes, 1908, Le Roman de Renard, 1909). En plus de ses collaborations avec Jeanne Leroy, Suzanne Minier (née en 1884) a illustré Le Guide des convenances de Liselotte (1902), Le Serment de béryl de Francis Lepage (1905), De toute son âme de René Bazin (C. Lévy, 1908), Tata de Jean Aicard (Flammarion, 1910), Stella de Camille Flammarion (1911), LEldorado de Paul Brulat (Albin Michel, 1911), LIle aux baisers de Robert Scheffer (1916), etc.En plus de deux cités plus haut, Jeanne Leroy et Suzanne Minier ont travaillé sur un troisième livre, La Chaumière aux ravenelles (1902), également en plat historié. Leurs trois livres sont parus chez H.-E. Martin, éditeurs, successeur de Charavay à la tête de la Librairie d'éducation de la jeunesse (sur cet éditeur, voir article de Jean-Jacques Couderc dans le bulletin Le Plat historié n°4, 2008).Le catalogue de 12 pp. de l'éditeur comprend de magnifiques reproductions pleine page et en couleurs d'aquarelles parues dans les titres suivants : L'Enfant à travers les âges de Jeanne Leroy, Le Roman d'un dé à coudre de Olympe Gévin-Cassal, ill. Firmin Bouisset, La Ville détruite, Saint-Pierre (Martinique), ill. Willaume, Fille du Soleil d'Armand Dubarry, ill. Willaume (un poulpe colossal emporte un marin dans un de ses tentacules), La Chaumière aux ravenelles (gravure en noir).Bel exemplaire, peu courant.
bottom of page