top of page
LONLAY (Dick de) . Notre armée [avec HT en couleur]

LONLAY (Dick de) . Notre armée [avec HT en couleur]

SKU : 9500846
950,00 €Prix
Paris, Garnier frères, 1890, gr. in-8 (27 x 19 cm), percaline verte, plats biseautés. Au premier plat polychrome (signé Charles Morel), paysage vosgien avec un poteau frontière prussien marqué "Crenze" (frontière en allemand) près duquel un grognard de l'Empire désigne du doigt la plaine alsacienne à un groupe de soldats du Second Empire. Second plat orné de motifs géométriques noirs formant encadrement avec une vignette centrale, dos lisse orné de caissons dorés, tr. dorées (Magnier et ses fils, relieurs), (4)-1138-(2) pp. ¦Histoire populaire et anecdotique de l'infanterie française depuis les Gaulois jusqu'à nos jours. 53 dessins en couleur et 8 en noir par l'auteur, signés DICK, et 16 hors-texte en couleurs signés G. DASCHER. Dick de Lonlay (pseudonyme de Georges Hardouin, 1846-1893) était un spécialiste de l'histoire militaire chez l'éditeur Garnier, qui publiait des collections de livres de ce genre, diffusés d'abord en livraisons, sous l'intitulé "Bibliothèque patriotique". Sous le nom de DICK, il illustre lui-même ses ouvrages, et parfois ceux des autres. Il était également depuis 1889 le rédacteur en chef de la revue hebdomadaire Le Drapeau, consacrée aux choses militaires. Nous avons déjà présenté (cf. PH 8/161) sa grande série Français et Allemands. Histoire anecdotique de la guerre de 1870-1871, d'abord publiée en six volumes de 1887 à 1891 puis rééditée en quatre volumes (d'un format plus grand et avec des couvertures différentes). A sa disparition, le sergent Grenest poursuivit cette série en publiant une Relation anecdotique de la campagne de 1870-71 en 5 volumes (L'Armée de la Loire, L'Armée de l'Est, Les Armées du Nord et de Normandie, 1893-97, ill. Louis Bombled), tandis qu'Henri Galli publie Les Anniversaires de 1870 (1895, extraits choisis tirés de la série de Dick de Lonlay). Si Notre armée se targue de traiter ce sujet depuis les Gaulois jusqu'à nos jours, précisons toutefois que la majeure partie du volume traite des époques révolutionnaire et napoléonienne, qui occupent les pp. 220 à 1014. Les campagnes d'Espagne, d'Algérie, de Crimée, d'Indochine et la guerre de 1870 concluent le volume, qui vient nous rappeler combien la militarisation de la société était une réalité essentielle au XIXe siècle et notamment après 1880, ce dont témoignent les différents ouvrages de Dick de Lonlay, qui s'inscrivent dans un vaste courant de publications militaires. Nous en avons déjà rencontré plusieurs échantillons en plat historié, depuis l'Armée française. Nouvel alphabet militaire de Léon Vanier (1883, PH 10/209) jusqu'à L'Armée en France et à l'étranger du commandant Picard (Mame, 1897, PH 13/259), qui passe en revue et compare l'état des armées des divers pays, en passant par Autour du drapeau de Marc Bonnefoy (1891, PH 12/231), qui relate les campagnes militaires françaises de 1830 à 1886. Cette question a été étudiée par Raoul Girardet dans son ouvrage La Société militaire de 1815 à nos jours (1998). Le dessinateur humoriste Charles Morel (1861-1908) collabora à de nombreuses publications illustrées dont l'hebdomadaire d'humour militaire La Vie en culotte rouge. L'armée avait une telle importance sociale qu'il était inévitable que ses travers soient moqués par les auteurs et les caricaturistes comme Charles Leroy (Le Colonel Ramollot, 1885) ou Courteline (Les Gaités de l'escadron, 1886), qui se situent évidemment aux antipodes des publications d'histoire militaire de la maison Garnier ! Avec les livres de Dick de Lonlay, dès 1888, puis ceux de Gaston Bonnefont (Aventures de six Français aux colonies, 1890, PH 3/54), Garnier est l'un des premiers éditeurs à adopter systématiquement la polychromie en couverture de ses volumes (plaques signées Gillot ou Paul Souze). Contrairement à son titre, les 2 tiers de l'ouvrage sont consacrés aux combats de l'infanterie pendant les guerres napoléoniennes.Très bel état.
bottom of page