top of page
LOTH (Arthur) . Saint Vincent de Paul et sa mission sociale .

LOTH (Arthur) . Saint Vincent de Paul et sa mission sociale .

SKU : 9500591
350,00 €Prix
Paris, Librairie de D. Dumoulin et Cie, 1880, in-4 (30,5 x 23 cm), demi-chagrin rouge, premier plat décoré de motifs géométriques entrecroisés or et noir, avec le titre dans la réserve centrale, second plat orné des mêmes motifs géométriques, mais dont la réserve est occupée par une reproduction en doré de la gravure de la p. 522 représentant le pape, coiffé de la tiare, l'Évangile sur les genoux, couronné du mot Veritas (avec en plus sur le sol les mots "Veritas liberabit vos"), d'après la fresque peinte par Alphonse Perin dans l'église Notre-Dame-de-Lorette, dos richement décoré de motifs géométriques différent de ceux des plats, tr. dorées (Engel, relieur), (4)-525-(3) pp., index analytique de l'iconographie.¦Illustré de 215 gravures par BERTRAND, GAIL LARD, GERLIER, Paul HENRY, Ch. KREUTZBERGER, TAYLOR, H. TOUSSAINT, etc., gravées sur bois par M. PANNEMAKER, 14 chromolithographies imprimées par MM. Lemercier et Cie, première page de garde illustrée d'un dessin montrant les quatre continents sur un globe terrestre où se sont étendues les missions de Saint Vincent de Paul, globe sur lequel est posé un pélican se perçant le coeur pour nourrir ses deux petits de son sang (représenté avec un bec et des serres d'aigle, d'après l'héraldique médiévale), surmonté d'une très haute croix dans un rayonnement solaire. Introduction par Louis Veuillot. Appendices par Ad. Baudon (Histoire de la Société de Saint Vincent de Paul), E. Cartier (L'Art et la charité), Auguste Roussel (Saint Vincent de Paul dans la littérature ). Biographie de ce célèbre apôtre de la charité (1581-1660), aumônier des galériens, fondateur d'oeuvres à l'origine d'institutions hospitalières (Hôpital des Enfants-Trouvés, Salpêtrière), rédigée par Arthur Loth (1842-1927). La figure haute en couleurs de cet archiviste-paléographe et historien catholique est évoquée par un de ses descendants, Jean-François Deniau, dans le tome 1 de ses Mémoires de 7 vies (Plon, 1994) : "La gloire de la famille est mon arrière-grand-père Arthur. Bel homme, chevelure d e poète, fine barbe blonde romantique, il a naturellement figure de patriarche. Très doué, très pieux, très passionné par les idées et les causes qu'il défend, il passe brillamment une licence ès lettres, une licence en droit. Après avoir été reçu à l'Écol e des Chartes, il s'inscrit au barreau de Paris. Mais il n'exercera ni le métier d'archiviste ni celui d'avocat. Par son compatriote Roussel, qu'il a rencontré dans une pension pour étudiants de la rue Férou, il est présenté à Louis Veuillot. Très vite il devient le jeune rédacteur en chef de L'Univers, le grand journal catholique légitimiste. Il mène combat contre le ralliement des catholiques à la république, contre l'État sans Dieu. Après la mort de Veuillot, il juge le frère héritier trop faible sur l a doctrine et trop enclin au compromis. Il quitte L'Univers et fonde avec Roussel son propre journal, La Vérité française, qui durera une vingtaine d'années mais ruinera la famille pour plusieurs générations" (pp. 79-80). Il publie des études historiqu es sur le Saint-Suaire de Turin, Le Miracle en France au XIXème siècle (1894), L'Échec de la restauration monarchique en 1873 (1910). Son enquête sur le véritable auteur de La Marseillaise a été rééditée en 1992 (la musique du chant national serait l e plagiat d'un oratorio, Esther, du maître de chapelle de la cathédrale de Saint-Omer...) et ses recherches sur la date de naissance du Christ (soutenant l'opinion que celui-ci serait né en 4 avant J.-C...), demeurées inédites à la demande du Vatican, on t été publiées en 2003. "Aujourd'hui tout le monde s'accorde à penser qu'effectivement on s'est trompé de quatre ans. Mais cette erreur de date n'a vraiment aucune importance au regard de la foi et du message des Écritures", conclut Deniau (p. 85). L'édit eur et imprimeur D. Dumoulin, s'occupa, comme directeur artistique, de l'iconographie religieuse de plusieurs ouvrages publiés par Firmin-Didot, notamment le Jésus-Christ de Louis Veuillot (1875) et fut à l'origine de l'édition illustrée de la Jeanne d' Arc de Henri Wallon (1876). Soulignons une particularité de ce volume : il est historié sur le second plat. Rousseurs éparses. Magnifique exemplaire.
bottom of page