top of page
MAINARD (Louis). Droit au but.

MAINARD (Louis). Droit au but.

SKU : 9501162
650,00 €Prix
Paris, Charavay, Mantoux, Martin, Librairie dEducation de la Jeunesse, [1890], gr. in-8 (28 x 21 cm), percaline rouge. Au premier plat, polychrome et doré, signé Montader, Tonin, un jeune chevrier, assis sur un rocher, gardant sa chèvre sur les pentes des Alpilles, tenu par la main par Jean Vatier, ancien maître décole qui prend en main son éducation, avec au second plan le château des Baux de Provence sur la hauteur, sous le ciel bleu du sud de la France. Au second plat, encadrement à froid, au dos, polychrome, reprise du motif du plat (cabane et pin sur la pente des Baux, sous un ciel bleu), tr. dorées (A. Souze, graveur ; A. Lenègre et Cie, relieurs), (2)-315-(3) pp. ¦Édition originale illustrée de 20 compositions de Montader, dont un frontispice et 19 hors-texte, gravées sur bois par Prunaire.Un magnifique Charavay, Mantoux, Martin (sur cet éditeur, voir bulletin Le Plat historié n°4, 2008), annoncé dans les Livres détrennes pour lannée 1891 (Feuilleton du Journal général de limprimerie et de la librairie, 29 novembre 1890, p. 3221), où le livre est proposé broché à 9 fr. ou en « reliure fers spéciaux (12 couleurs), tr. dorées » à 12 fr. Douze couleurs !? On nen distingue que six sur ce plat historié, en comprenant le rouge de la toile, le bleu, le noir, le blanc, le vert, le rose, plus lor qui est un métal, et qui recouvre la majeure partie de la surface, rendant ce plat un des plus luxueux qui soit, et donnant une idée éblouissante de ce soleil de Provence qui darde sous ce ciel bleu si intense que le plat rend également admirablement.Parmi les nouveautés des étrennes 1891, citons Trop grande par Ernest dHervilly, LAvenir dAline, par Henry Gréville, Simplette par Fernand Calmettes (troisième volume de la tétralogie La Lutte pour le devoir, dont sont rappelés les deux premiers, PH 25-474, 26-490), Flamberge au vent par Henry de Brisay, illustré par Job (PH 21-395) et un rappel de Histoire dun bonnet à poil de J. de Marthold, illustré par Job, paru lannée précédente (PH 31-596).Dans Le Radical du 16 décembre 1890, Albert Cim écrit : « Droit au but, de M. Louis Mainard, nous montre un pauvre petit garçon laid, disgracié, sale, repoussé de tout le monde et même de sa mère, et qui a la chance de rencontrer, après sêtre sauvé de chez lui, un indulgent et excellent vieillard, le père Vatier, qui sapplique à le corriger de ses défauts et à le façonner. Je veux faire de toi un homme, et un homme bon à quelque chose, lui répète-t-il sans cesse. Ces efforts ne demeurent pas stériles : Tonin (Antonin) travaille, étudie, saméliore, arrive à se rendre utile et à se créer une brillante position. Il savoure alors le suprême plaisir de venir en aide à sa mère, qui la jadis méconnu et renié. Droit au but est non seulement un récit édifiant et touchant, cest un livre bien écrit, une œuvre littéraire. Les illustrations qui reproduisent les scènes principales, vingt grandes compositions de Montader, gravées sur bois par Prunaire, sont très remarquablement exécutées et dignes, aussi bien que le texte, de chaleureux éloges. »Après avoir évoqué les Baux de Provence, et la mort du père Vatier son mentor qui initie Tonin aux sciences et aux humanités, le récit se déplace à Arles ou Nîmes, puis Paris et même le Nouveau Monde. A Paris, aidé par un jeune étudiant, Emile Bonneau, qui a remarqué ses capacités, Tonin poursuit ses études et passe une thèse de sciences. Les deux amis sont inséparables, tandis que Bonneau devient linventeur dune machinette (un train en modèle réduit), quil propose comme jouet à un commerçant et connaît un grand succès. Le marchand voudrait acheter linvention en exclusivité, mais linventeur a dautres projets pour son modèle réduit. Il sentend avec un industriel pour le réaliser aux Etats-Unis en grand format et lui vendre cette invention pour la prospection pétrolière... Avec largent gagné, Tonin et Bonneau peuvent enfin aider leurs proches.Premier roman de Louis Mainard (né en 1857), professeur au collège Chaptal et auteur de manuels scolaires, Droit au but est un roman déducation exemplaire, montrant lélévation sociale dun jeune déclassé, sous linfluence dun pédagogue bénévole. « Jeunes gens, savoir ce quon veut et le vouloir, cest la moitié du succès. Un but ! un but honnête et une ferme volonté ! avec cela on fait son chemin. Toujours droit au but ! cest la devise des grands cœurs, répétons-le encore. » (p. 91). Ce faisant, Mainard se place en partie sous légide de Jules Verne, qui est cité page 254.De cet auteur, nous avons déjà décrit Une cousine dAmérique (1891, PH 34/648, ill. Paul Kauffmann), Plus haut ! Plus grand !! Le Chicago (1892, PH 4/74, ill. G. Roux) et Fils de locéan (1894, PH 20/387, ill. Fernand Besnier).Un magnifique plat historié provençal.Très bel exemplaire, rutilant.
bottom of page