top of page
MANESSE (Léon) . La Veillée au pays breton .

MANESSE (Léon) . La Veillée au pays breton .

SKU : 9500527
450,00 €Prix
Paris, Librairie Furne, Jouvet et Cie, 1887, gr. in-8 carré (26 x 21 cm), percaline rouge, plats biseautés. Au premier plat, noir, or et argent, d'après le frontispice : une cavalcade d'animaux de ferme (chèvre, chat, chien, boeuf, cheval, hibou, papillons, chauve-souris, etc.) et de personnages, dont le Moine rouge, dans un nuage de poussière, encadrant une vignette centrale représentant deux enfants devant une cheminée, avec deux quenouilles, deux chats et un oiseau. Au second plat, fer noir, dos orné d'un cartouche en long portant le titre, tr. dorées (A. Souze, graveur ; A. Lenègre, relieur), 151-(1) pp., 4 pp. d'annonces d'éditeurs. ¦Édition originale illustrée de 82 gravures in-texte par Émile BAYARD, Yan DARGENT, FOULQUIER, FREEMAN , etc., dont 8 h.-t. et un frontispice par Charles-Émile MATTHIS (1838-1893). Recueil de sept contes merveilleux : Le Moine rouge, La Charrette moulinière, La Chèvre de Trigavou, La Foire au chat, Le Mari revenant, La Nuit des rois, La Bûche enchantée. "Du merveilleux ? En voici encore dans Veillées du pays breton de M. Léon Manesse. Les légendes de la classique contrée hantée par les farfadets et les lutins, plus souvent malicieux que terribles, défilent là toutes, avec les pittoresques dessins de M. Matthis", dit Paul Ginisty (L'Année littéraire, 1887). Si l'éditeur a demandé à l'Alsacien Matthis d'illustrer ces contes bretons, c'est que l'artiste est un collaborateur fidèle de la maison Jouvet, pour laquelle il venait de réaliser (texte et dessins), dans la même collection : Les Héros de l'avenir (1886) et Les Deux Gaspards (1887), suivis de Pique-Toto, la paix et la guerre (1888), Nos petites braves (1889), L'Alsace et les Alsaciens à travers les siècles (1891), ainsi que des illustrations pour des livres de Jean de Nivelle ou Élie Berthet (également parus dans la même série). Auparavant, il avait travaillé pour Hetzel, illustrant des livres de P.-J. Stahl, I.-Aristide Rey (Travailleurs et malfaiteurs microscopiques, 1884) et Jules Verne (Découverte de la terre, 1878, reproduction de gravures anciennes). Quant à Léon Manesse, agrégé de l'université, professeur de cinquième au collège Stanislas, il se fit connaître par la publication de Les Paysans et leurs seigneurs avant 1789 (féodalité, ancien régime) (Jouvet, 1885, coll. Bibliothèque instructive), qui ne connut pas moins de huit éditions jusqu'en 1914, réédité par Combet, puis par Boivin, successeurs de Jouvet (de même que La Veillée du pays breton, qui voit une troisième édition chez Boivin, vers 1910). Nous avons déjà présenté, dans la même série (qui se caractérise par son format et par son dos au cartouche similaire) : Les Chasseurs d'édredons d'Ernest d'Hervilly (PH 92 et PH 93) et La Chanson du pays normand de Charles Frémine (PH 114). Osterwalder, 674. Embs/Mellot, 271. Peu commun. Bon état.
bottom of page