top of page
MAZE (Jules). La Conquête de l’Algérie.

MAZE (Jules). La Conquête de l’Algérie.

SKU : 9501415
500,00 €Prix
Tours, Maison Alfred Mame et fils, [1911], gr. in-8 (30x 22,5 cm), toile bicolore bleu et blanc, bords biseautés. Au premier plat, noir et or, symbole de l'Algérie (croissant étoilé), dessin bistre contrecollé signé Jules Monge (1899), d'après le frontispice ("Le baptême du feu", le sous-lieutenant Rozier de Limage au combat de l'Oued-Boulane, 4 mai 1841), dans un encadrement mauresque, sur une branche de laurier. Second plat muet, branche de laurier et croissant algérien, tr. dorées, pages de garde à motif bleu de feuilles entrecroisées, 398-(2) pp. ¦Édition originale illustrée de 82 photographies in-texte, de 17 planches photographiques hors-texte (dont deux en couleurs et trois en héliogravure), et d'un frontispice en héliogravure.L'expédition d'Afrique (Vers Alger-la-Blanche. Marches et combats. Le château de l'Empereur). La conquête du sol (Médéa et Blida. Bougie). Les grandes étapes de la conquête (Contre Abd-el-Kader. Tlemcen. Sidi-Yacoub. La colonne Bugeaud. Constantine. La guerre sainte). Les grands noms de la conquête : Bugeaud (Première opérations. Une année d'aventures. La smala. Trois combats (Djidda-l'Oued-Riou-Sidi-Youcef). L'Isly et Mogador (la Kabylie). Sidi-Brahim (la tempête). Prisonniers de l'Emir (le massacre). Fin de campagne). Le duc d'Aumale (La fin d'Abd-el-Kader). Fin de conquête (Zaatcha. Quelques colonnes. La dernière conquête).Réédité en 1930 dans la « Collection pour tous » n° 206.Jules Martinie dit Jules Mazé (du nom de sa mère, 1865-1951) fut romancier, poète, historien, critique d'art et journaliste, membre fondateur de la Société des écrivains ardennais, officier puis conseiller référendaire à la Cour des comptes. Ses premières publications en 1886-88 sont signées de son vrai nom puis il adopte un pseudonyme à partir de 1897 (Douze légendes merveilleuses du pays d'Ardenne, 1899). En 1902, il devient un auteur Mame avec sa série L'Année terrible en quatre volumes (Les Étapes héroïques, 1902 ; La Terre sanglante, 1904 ; Les Derniers coups de feu (l'armée de la Loire), 1908 ; La Défense de Paris : armées du Nord, des Vosges et de l'Est ; siège de Paris, 1909) puis publie L'Épopée impériale. D'Ajaccio à Sainte-Hélène (Mame, 1910), La Jeunesse de Bonaparte (id., 1913), tous réédités de nombreuses fois. Il publie aussi un roman, Les Amants de Trigance (Tallandier, 1904).Pendant la Grande guerre, il publie deux ouvrages : Le Carnet de campagne du sergent Lefèvre, 1914-1916 (Mame, 1916, PH 25/485) et Les Champs de bataille de l'épopée. Première partie. La Marne, de Nanteuil-le-Haudouin à Sommesous (M. Vermot, 1917) puis en 1920 Les Mémoires d'un commandant de compagnie : 1914-1918 : histoire d'un régiment d'infanterie pendant la guerre (Bloud et Gay).La thématique algérienne (alors département français) sexprime en plat historié de plusieurs façons : soit du point de vue géographique (Élisée Reclus, Nouvelle géographie universelle, tome XI, 1886, PH 31/598), soit encyclopédique (Paul Gaffarel, LAlgérie, 1883, PH 37/687), soit du point de vue historique (témoignage sur la conquête, comme celui du duc dOrléans, Récits de campagne, 1892, PH 18/357), soit sur le plan militaire (Roger de Beauvoir, Légion étrangère, 1897, PH 19/363, J. T. Burkard, LEpopée des Zouaves, 1897, PH 21/397), soit comme destination ou villégiature touristique (Jules Gérard, La Chasse au lion, 1874, PH 31/589) ou bien comme décor romanesque et pittoresque. Cette approche est celle de Paul Célières (Les Mémorables aventures du docteur J.-B. Quiès, 1886, PH 12/233), dAlphonse Daudet (Aventures prodigieuses de Tartarin de Tarascon, 1887, PH 15/282), de Fernand Hue (Les Cavaliers de Lakhdar, roman algérien, 1892, PH 26/495) et de Paul de Sémant (Merveilleuses aventures de Dache, perruquier des Zouaves, 1899 et 1911, PH 15/300). On remarque dans les titres de ces différents ouvrages une mise en avant du caractère « merveilleux », « prodigieux » ou « mémorable » des aventures algériennes racontées.Ces traits de caractère peuvent être appliqués à la conquête elle-même, résultat dun hasard historique et de circonstances héroïques. Cest ce qui ressort du livre de Jules Mazé, rempli des hauts faits des acteurs de cette épopée, et lun des premiers en plat historié à être entièrement consacré à son récit détaillé.Aujourdhui, nous pouvons avoir un regard différent sur cette histoire, né des polémiques de la guerre dAlgérie et dune décolonisation ratée, et dont la fin fut moins glorieuse. Mais il restera probablement à ceux qui ont connu l« Algérie heureuse » des souvenirs nostalgiques et émerveillés dun pays riche et plein de promesses quand il vivait en paix. Cette paix fut conquise et imposée au prix de combats et de douleurs, mais lAlgérie a-t-elle retrouvé le bonheur aujourdhui ?Bel exemplaire dans une reliure très originale.
bottom of page