top of page
MEAULLE (Fortuné). Le Petit Amiral .

MEAULLE (Fortuné). Le Petit Amiral .

SKU : 9500989
450,00 €Prix
Paris, Librairie Ducrocq, [1890], in-8 (25,5 x 21 cm), percaline rouge, bords biseautés. Au premier plat, noir, or et argent, Jacques en costume marin désigne des navires de l'ancienne marine (p. 45) sur la côte bretonne dans un soleil rayonnant, derrière lui tenant un modèle réduit, Pierre Frégatte, matelot en retraite faisant office de bonne d'enfants (p. 113). Au second plat, fers d'angle noirs ; au centre, encadrement de filets, dos à la fleur de lotus noir et or, tr. dorées (A. Souze, graveur), (8)-294-(2) pp. ¦Édition originale illustrée de 100 compositions par BACH, BACON, A. BRUN, CAIN, CHAPUIS, CLAIR GUYOT, GIACOMELLI, HERPIN, L. MARI, Bénédict MASSON, MÉAULLE, MEYER, MOUCHOT, A. PARYS, H. SCOTT, SCHAWB, TATTEGRAIN, TOFANI, VOGEL, de VOOS, etc., gravées par F. MÉAULLE. Cet ouvrage est annoncé sous le titre L'Amiral du bassin des Tuileries (en préparation), dans le précédent roman de l'auteur, Le Robinson des airs (1889, cf. PH 16/313). Ce titre emblématique est devenu celui du chapitre VIII. Comme le Lux embourg, le jardin des Tuileries est un haut lieu des ébats enfantins, avec ses bassins propices à la navigation de modèles réduits. Cas unique dans les plats historiés, le graveur et dessinateur Fortuné MÉAULLE (1844-1905?) est également l'auteur de huit romans, de 1887 à 1891 chez Ducrocq (Messieurs et mesdemoiselles Bébé, carnet d'un papa ; Le Robinson des airs, PH 16/313 ; Le Petit Amiral ; Petite Naga), puis de 1891 à 1893 chez Mame (Perdus dans la grande ville, PH 13/252 ; L'Homme aux yeux de verre avec A.-M. Rossi, PH 4/77 ; Délaissée ; Le Testament du duc Job, IN 8/19, PH 17/335). C'est le troisième titre de l'auteur qui paraît dans la Collection Ducrocq dite "in-4 écu" comptant une trentaine de volumes, par Henri Bacon (2 titres), Maurice Barr, Paul Combes (3 titres), Olivier Darc (3 titres), Sixte Delorme (2 ou 3 titres), Émile Desbeaux (9 titres), Labesse et Pierret (4 titres), Marie Miallier (4 titres), C. Trouessart, etc., publiés de 1880 à 1900, collection à la fois didactique et récréative, basée sur le thème de la découverte du monde (région(s), métier(s), science(s), etc.) par un ou plusieurs enfants, selon le principe établi par Émile Desbeaux (Le Jardin de Mademoiselle Jeanne, Les Pourquoi de Mademoiselle Suzanne et sa suite). La collection compte des ouvrages géographiques, d'initiation aux sciences naturelles ou physiques, des romans historiques... Le thème ici proposé est la découverte de la marine et de son univers (habitants des mers, vie sur la côte, naufrages, mé tiers, etc.), par l'entremise du jeune Jacques, fils d'un officier de marine envoyé au Tonkin, qui se destine à cette carrière. C'est pour cette raison que l'action du récit se déroule en parallèle avec les événements d'Extrême-Orient relatés en divers c hapitres (dont l'un explique l'origine du conflit, avec le rappel de la mort du commandant Rivière, chap. II, ou la mention de l'amiral Courbet, p. 119 - mort en 1885, cf. L'Esacdre de l'amiral Courbet de Maurice Loir, PH 5/98). La campagne du Tonkin, où s'illustra la marine française, est très présente dans les livres à plat historié, comme Jean-le-Conquérant d'Edgar Monteil (1888, PH 12/240). On retrouve ce conflit dans Les Trois cousins de Rosette de Marie Miallier paru dans la même collection (189 4), où le père des héros est rapatrié d'Indochine après avoir perdu une jambe. Un autre chapitre détaille tous les projets destinés à faire de Paris un port de mer (chap. VII), travaux (généralement un canal) jamais réalisés à cause du coût. (Voir Voyage d'un petit Parisien. De Paris à la mer de Constant de Tours, 1898, PH 4/66). L'ouvrage est complété d'un répertoire des termes de marine employés. Bon exemplaire.
bottom of page