top of page
MIKKELSEN (Ejnar). Perdus dans l'Arctique .

MIKKELSEN (Ejnar). Perdus dans l'Arctique .

SKU : 9500444
500,00 €Prix
Tours, Mame, [1913], gr. in-8 (30 x 22 cm), percaline rouge. Premier plat illustré d'une composition en or, noir, blanc, violet, représentant l'auteur et son coéquipier Iversen, sur la banquise, avec leur traîneau et leurs chiens, dont l'un, Mongrel, glisse dans une crevasse (scène des pp. 179-180). Second plat orné de motifs géométriques noirs formant encadrement, dos orné de motifs dorés, tr. dorées, 389-(3) pp. (H16)¦Récit de l'expédition de L'Alabama dirigée par le capitaine danois Ejnar Mikkelsen de 1909 à 191 2, illustré de 73 photographies in et h.-t. et d'une carte en couleur in fine. Édition originale de la traduction de Charles Laroche. Cette expédition fut montée pour retrouver les corps du commandant Mylius Erichsen, du lieutenant Höeg Hagen et de l'Esq uimau Brönlund, tous morts lors de leur exploration en 1907 de la côte Nord-Est du Groënland. Ejnar Mikkelsen (1880-1971), espérant retrouver leurs notes, leurs cartes et leurs journaux, partit au Groënland en 1909 avec une équipe de six hommes. Ils établi rent leur quartier d'hiver à la pointe nord de Shannon Island. Après plusieurs excursions, il retrouva, avec son compagnon Iversen, les notes de Mylius Erichsen au Danmark Fjord. Leur retour durant l'été, dans la fonte des glaces, fut pénible. Ayant perdu leurs chiens un à un et à la recherche de dépôts de nourriture parfois vides, obligés d'abandonner toute charge inutile (dont les précieuses archives de l'expédition précédente), ils parvinrent à regagner leur base, pour constater que leur navire était éch oué, écrasé par la pression de la glace, inutilisable, et son équipage disparu, après avoir sauvé tout ce qui pouvait l'être du navire et construit une cabane où avait été entreposé le reste des provisions. Les deux hommes passèrent deux longs hivers bloqu és sur la côte groenlandaise. Durant l'été, ils tentèrent en vain de retrouver le matériel abandonné l'hiver précédent, occupèrent leurs loisirs forcés en explorant les diverses bases laissées par leurs prédécesseurs, et se préparant pour des hivernages ri goureux, avant d'être finalement sauvés par un navire phoquier. Ce récit, paru simultanément (1913) en danois (Copenhague), en néerlandais (Rotterdam), en allemand (Leipzig), en anglais (Londres et New York), fit sensation car l'attention générale était t ournée vers l'exploration polaire, montrant les difficultés énormes de ces expéditions en terres hostiles, même après que les Pôles furent conquis. Les exemplaires rencontrés présentent presque tous des manques superficiels dans les à-plats blancs du prem ier plat, très fragiles et susceptibles d'effacement à la suite de frottements (cf. reproduction dans Embs et Mellot, p. 174), et tenant mal sur la toile rouge qui réapparaît sur des surfaces plus ou moins larges. L'une des plus belles plaques sorties des presses de Mame sur un titre fort intéressant. Excellent état, pas de rousseurs. Magnifique cartonnage polychrome en très bon état.
bottom of page