top of page
MOTTA (Luigi) . L’eau tournoyante .

MOTTA (Luigi) . L’eau tournoyante .

SKU : 9501366
450,00 €Prix
Paris, Librairie Ch. Delagrave, [1913], gr. in-8 (30 x 21 cm), percaline bleue, bords biseautés. Au premier plat, polychrome, scène sous-marine observée par les passagers du sous-marin le Crésus, trois scaphandriers tentent de réparer un autre sous-marin échoué sur le fond (daprès les scènes des pp. 175 et 199). Au second plat, paon à froid, au dos, polychrome, vue du sous-marin le Crésus en plongée, son périscope observant des navires au loin à la surface (ill. p. 129), tr. dorées, 304 pp. ¦Édition originale illustrée de 25 gravures par G. Amato, dont 14 à pleine page.Traduction de L'onda turbinosa (1908).Après avoir publié 14 volumes des œuvres dEmilio Salgari, de 1902 à 1912, la librairie Delagrave a publié quatre romans à plat historié de Luigi Motta (1881-1955) : Le Dominateur de la Malaisie (1911, PH 2-44, trad. de Il dominatore della Malesia, Milan, Treves, 1909), Des flammes sur le Bosphore (1915, PH 8-163, trad. de Fiamme sul Bosforo, 1913), La Princesse des roses (1918, PH 21-407, trad. de La principessa delle rose, 1911), tous illustrés par Gennaro dAmato.LEau tournoyante traite du détournement du Gulf Stream par un groupe dAméricains (à leur profit), « motif déjà connu en littérature lorsque lécrivain italien laborde, mais le procédé employé ici semble novateur ». La chaleur provenant du golfe du Mexique, il suffit « de creuser des canaux et tunnels sous la Floride, pour infléchir de quelques degrés, au détriment de la vieille Europe, le parcours du courant bienfaisant. » Mais des épanchements de naphte et de pétrole dans le chantier créent des complications… (Costes et Altairac, Les Terres creuses, n°416).Les voyages sous la mer et les scaphandriers ont fasciné les auteurs et les lecteurs de la fin du XIXe siècle, qui en apprécient le cadre exotique et grandiose, source de puissants effets dramatiques, souvent basés sur laccident et la confrontation avec un milieu hostile, peuplé de créatures étranges et de dangers inconnus, depuis Vingt mille lieues sous les mers de Jules Verne (1867) et Voyage sous les flots dAristide Roger (alias Aventures extraordinaires de Trinitus, 1870, PH 33-694), en passant par Un drame au fond de la mer de Richard Cortambert (1877, qui fut adapté au théâtre !). Les plats historiés ont souvent utilisé limaginaire du fond sous-marin et du scaphandrier, comme cadre de laventure : Atlantis dAndré Laurie (1895, cité sous-marine), Les Trois disparus du Sirius de Georges Price (1896, PH31-597), Robinsons sous-marins du capitaine Danrit (1907, PH 28-528), Le Trésor dans labîme de Jean de La Hire (1907, PH 33-629), Le Fulgur de Paul de Sémant (1910, PH 33-635), Les Chasseurs dépaves de Maurice Champagne (1927, PH 34-639).Sur Luigi Motta, on consultera le dossier Salgari et Motta dans Le Rocambole n°21, 2002.
bottom of page