top of page
PALLISER (Mme Bury) . Histoire de la dentelle .

PALLISER (Mme Bury) . Histoire de la dentelle .

SKU : 9500115
500,00 €Prix
Paris, Firmin-Didot, s.d. [1869], in-8 (24 x 16 cm), demi-chagrin rouge, plats de percaline chagrinée. Plaque dorée spéciale au premier plat (d'après la p. de titre, dessinée par RACINET, gravé par HUYOT, reprise du front. de l'édition anglaise), avec deux élégantes en robes à col de dentelle, l'une tient un canevas et l'autre des fuseaux, deux chérubins aux angles supérieurs. Second plat orné d'un fer central circulaire, dos à 5 nerfs, caissons dorés, tr. dorées, gardes moirées, (A. Souze, graveur), VI-410 pp., bibliogr. ¦Ouvrage illustré de 157 figures in-texte, certaines signées P. SELLIER, de 16 pl. h.-t. en couleurs et 3 pl. h.-t. en noir. Traduit de l'anglais par la comtesse de Clermont-Tonnerre (future traductrice de La Pierre de Lune, roman de Wilkie Collins, pour Hachette en 1872). En 1865, parurent à Londres deux livres appelés à combler une lacune dans leur spécialité respective et à devenir deux grands classiques, dans le domaine de la mode ; d'une part le livre The Book of perfumes du parfumeur français Eugène Rimmel, installé à Londres et à Paris, d'autre part A History of lace de Mrs Palliser. Tout au long du XIXe siècle, la rivalité entre ces deux capitales fait rage, notamment dans les domaines des beaux-arts, des arts décoratifs et de la mode, et les deux ouvrages sont traduits en français quelques années après, en 1869-70, avec une présentation de reliure historiée de style assez semblable, reflet de l'esthétique de cette période où dominent la dorure et les architectures classiques sur le plat. "En parcourant la liste des nombreux ouvrages sur la dentelle publiés depuis la moitié du XVIe siècle jusqu'à l'année 1722, tant en France qu'en Italie, en Allemagne et en Angleterre, on s'étonnera qu'à dater de cette époque ce genre de publication ait été presque entièrement interrompu", souligne l'éditeur, qui salue la publication du livre anglais qui les recense. "Il semble que MM. Firmin-Didot, cette année, aient voulu surtout plaire aux dames en leur parlant de ce qui flatte le plus leur goût pour les choses élégantes et précieuses. Ils y réussiront certainement avec l'Histoire de la dentelle (...). Voilà un livre qui sort de l'ordinaire. Je le recommande à mes confrères comme spécimen d'un genre encore inexploré : le besoin, hélas ! s'en fait sentir. Des monographies de nos principaux produits industriels offriraient, si j'en juge par celui-ci, un très grand intérêt (...). Il me semble que le public ne serait pas fâché d'entendre un peu parler d'autre chose que d'animaux, de plantes et de minéraux , et que nous avons tous, sur les mille objets dont nous nous servons chaque jour, beaucoup de choses à apprendre. Aux éléments scientifiques et industriels viendraient s'ajouter des questions d'économie sociale, de production, de consommation, de travail, qui ne sont pas à dédaigner" (Le Correspondant, 1869). L'ouvrage, très illustré de motifs de dentelle, a fait l'objet d'une longue recension historique dans la Quarterly Review, traduite dans la Revue britannique en 1869 (29 pp.). Critique d'art, Mrs Palliser, née Fanny Marryat (1805-1878), est la soeur du capitaine Frederick Marryat, le célèbre romancier maritime. En 1869, elle publia une relation d'un voyage en Bretagne, qui ne fut traduite en français qu'en 2005, sous le titre Mon voyage en Br etagne : carnet de route, 1867-1868. Parfaitement bilingue, elle traduisit en anglais Histoire de la céramique (Hachette, 1873) et Histoire du mobilier (1876, cf. PH 157), deux classiques d'Albert Jacquemart sur les arts décoratifs. Elle avait traduit auparavant l'Histoire des arts industriels au Moyen Age et à la Renaissance de Jules Labarte (1855), contribuant ainsi aux échanges artistiques et culturels entre les deux pays. Existe en havane, violet et rouge. Taches au second plat. Bon exemplaire.
bottom of page