top of page
RECLUS (Onésime) .  La Terre à vol d'oiseau .

RECLUS (Onésime) . La Terre à vol d'oiseau .

SKU : 9500948
450,00 €Prix
Paris, Librairie Hachette et Cie, 1893, in-4 (29,5 x 21,5 cm), percaline rouge, bords biseautés. Au premier plat, noir et or, oiseau migrateur aux larges ailes déployées (d'après la vignette page de titre, survolant un paysage esquissé au trait (silhouette d'un village exotique dans une plaine, au premier plan arbre, dont le tronc et le feuillage se déploient dans le cartouche supérieur), encadrement végétal. Au second plat, vignette noire (tête du Sphinx d'Égypte, p. 472), dans un encadrement identique mais à froid, au dos autre oiseau en vol dans la nuée tourbillonnante, avec motifs végétaux en tête et en pied, tr. dorées (A. Souze, graveur), (4)-960 pp. ¦Nouvelle édition illustrée de 616 illustrations et 10 cartes.Première édition en deux volumes in-16 en 1877. Première édition in-4 en 1886 dans le même cartonnage.Cet ouvrage est un véritable bottin artistique de la gravure sur bois de la fin du XIXe siècle. Son iconographie réunit les travaux de tous les artistes ayant travaillé pour Le Tour du Monde et la Librairie Hachette. On compte 107 noms de dessinateurs dans la table des illustrations. Ne pouvant tous les citer, nous mentionnons les plus représentés : Taylor (60 dessins), Riou (55), A. de Bar (27), A. de Neuville (26), Ronjat (26), G. Vuillier (25), Th. Weber (24), Thérond (23), Lancelot (19), Gustave Doré (19), Hubert Clerget (17), J. Moynet (16), E. de Bérard (15).Le bibliographe de Doré, Henri Leblanc, indique 18 dessins de lartiste dans lédition de 1886, similaire à celle de 1893. Le dessin de la page 160, attribué à Doré par la légende de léditeur, nest pas retenu par Leblanc dans son décompte. Comme la signature de lartiste a été coupée par la mise en page, on ne saurait se prononcer. Il donne les provenances suivantes : 14 sont tirés du livre de Davillier Voyage en Espagne (paru dans Le Tour du Monde, 1860-1874) et un extrait du livre ultérieur (1874), trois autres sont tirés dautres articles parus dans Le Tour du monde.Quelques illustrateurs étrangers sont présents, comme Pranishnikoff (7 dessins), Tomaszkiewicz, Wassnetzoff (3 dessins).Du côté des artistes dorigine anglo-saxonne, citons W. H. J. Boot (3 dessins), Harry Fenn (6 dessins), W. May, P. Skelton, W. Small, Stroobant, Whymper (6 dessins), J. D. Woodward (2 dessins).Dautres noms célèbres apparaissent, que nous rencontrons souvent dans les livres à plat historié : Emile Bayard (9 dessins), Karl Girardet, Paul Kauffmann, Adrien Marie (4 dessins), Jules Noël, Daniel Vierge, Yan Dargent et Edouard Zier.On pourra comparer cette liste avec celle que nous avons établie pour la Nouvelle Géographie universelle dÉlisée Reclus (1830-1905) en 19 volumes parus de 1875 à 1894 (PH 31/598). Dune certaine manière le livre dOnésime (1837-1916) est un compendium de lœuvre de son frère.Évoquant le lieutenant de vaisseau Armand Reclus dans un de ses livres de voyage, Xavier Marmier écrit : « M. Reclus est le frère d'un aimable écrivain qui, sous le pseudonyme de Frédéric Bernard, traduit avec un remarquable talent des livres de voyage ; le frère de M. Onésime Reclus, l'auteur de La Terre à vol d'oiseau ; le frère de M. Élisée Reclus, à qui l'on doit la Nouvelle Géographie universelle, cette œuvre admirable. Quatre géographes de premier ordre dans une même famille. C'est un phénomène assez curieux en ce pays de France qui, dit-on, ne sait pas la géographie. » (« Nouveaux livres de géographie », Revue britannique, 1885, repris dans Passé et Présent : Récits de voyages, Hachette, 1886).Onésime est moins célèbre aujourdhui quÉlisée, qui a eu droit à plusieurs biographies, dont celles de Henriette Chardak, Élisée Reclus, un encyclopédiste infernal (2006) et de Jean-Didier Vincent, Élisée Reclus, géographe, anarchiste, écologiste (2010). On est renseigné sur la vie dOnésime par de longues notices biographiques dans lAlbum Mariani (1910), dans Larousse mensuel (n°117, novembre 1916) et dans La Géographie : bulletin de la Société de géographie (1919), qui signale : « Sa Géographie, remaniée, est devenue La Terre à vol d'oiseau, magnifique succès de librairie ». Larousse mensuel, énumérant les livres quil a publiés, écrit : « Les ouvrages de géographie rédigés par lui et lancés en 1872-1873 n'ont pas tardé à devenir La Terre à vol d'oiseau et le volume France, Algérie et colonies (Paris, 1877 et 1880) ». Le biographe de Larousse décrit le parcours professionnel dOnésime, qui travaille dabord, dans les années 1860, « sous la direction dAdolphe Joanne à la rédaction des Guides Joanne. Il fait alors en France et en Espagne un certain nombre de voyages qui, comme ses précédents voyages en Algérie, lintéressèrent beaucoup ; puis il entre au Tour du Monde, sans néanmoins cesser de collaborer aux Guides Joanne », travaux quil poursuit après la guerre de 1870-1871, et qui commencent à lui valoir une notoriété certaine. Entre 1889 et 1899, il retourne vivre au pays de ses ancêtres, à Sainte-Foy-la-Grande, avant de revenir à Paris en 1902.Cette longue collaboration aux publications géographiques de la Librairie Hachette expliquent la composition du volume La Terre à vol doiseau et la provenance de son iconographie, principalement des gravures de réemploi du Tour du Monde.Louvrage connut de nombreuses rééditions, car il était évidemment plus maniable que lencyclopédie géographique en 19 volumes de son frère.Les plats historiés sont peu fréquents dans la vaste production dHachette, souvent cartonnée en série. Lagréable composition imaginaire de Souze, aérienne et légère, qui orne ce livre, est comme une invitation bienvenue à la lecture.Très bel exemplaire.
bottom of page