top of page
RICHARD (Dr . Jules). L'Océanographie .

RICHARD (Dr . Jules). L'Océanographie .

SKU : 9500007
350,00 €Prix
Paris, Vuibert et Nony, éditeurs, [1907], gr. in-8 (31 x 22 cm), percaline vert foncé. Premier plat orné d'une composition représentant, en haut, la surface de l'océan avec une navire dans un soleil levant et une mouette, au centre une réserve circulaire où s'inscrit une scène inspirée de celle de la p. 248 (remontée de la nasse à bord du navire), de part et d'autre des instruments scientifiques (à gauche bouteille de Milne, d'après l'ill. de la p. 105 ; à droite, un sondeur, d'après l'ill. de la p. 8), en bas des animaux marins (Hydraire à droite, d'après l'ill. de la p. 281, en dessous un poisson lumineux, Photostomias, d'après l'ill. de la p. 358), à gauche des algues (d'après les ill. des pp. 261-263). Second plat orné de motifs géométriques formant encadrement avec un motif central, dos orné de cartouches décorés de motifs (en haut un polypier, d'après la p. 292, en dessous un fucus, d'après la p. 262 avec un poisson vu de face, en bas un tube sondeur, d'après la p. 15, autour duquel s'enroule un poisson des profonde urs, Macrurus, d'après la p. 365), tr. dorées (Paul Souze, graveur), VI-398-(2) pp., bibliogr. ¦Édition originale illustrée de 339 figures, dessins, cartes et photographies. Depuis l'ouvrage d'Arthur Mangin, Les Mystères de l'océan (1865, cf. PH 118 ), l'océanographie a fait d'immenses progrès, après les premières cartographies des fonds marins pour la pose de câbles transatlantiques et surtout l'exploration systématique des profondeurs océaniques par l'expédition du Challenger entre 1872 et 1876. M ais cette science prit un essor remarquable avec les campagnes du prince Albert de Monaco, la construction du Musée océanographique de Monaco à partir de 1899, le lancement de conférences à Paris à partir de janvier 1903 et la construction de l'Institut oc éanographique de Paris (inauguré en 1910). Le Dr. Jules Richard (1863-1945), élève de Milne-Edwards au Muséum, est directeur du Musée océanographique de Monaco depuis 1901. "Le collaborateur scientifique le plus proche du prince [Albert de Monaco] était l e docteur Jules Richard, un homme minutieux, d'un dévouement absolu, qui pendant trente-cinq ans l'accompagna partout. C'est lui qui inventa la bouteille qui porte son nom et qui permet de recueillir à toutes profondeurs des échantillons d'eau de mer et d' en mesurer la température. Richard dirigeait aussi la publication des résultats des recherches du prince", précise Stéphane Groueff (L'Homme et la mer, 1973, p. 57). Très bon état général.
bottom of page