top of page
SAINT-YVES (Georges). A l'assaut de l'Asie. La conquête européenne en Asie .

SAINT-YVES (Georges). A l'assaut de l'Asie. La conquête européenne en Asie .

SKU : 9500546
500,00 €Prix
Tours, Maison Alfred Mame et fils, [1901], gr. in-8 (30 x 21,5 cm), percaline grise. Premier plat polychrome et doré (signé LT, L. Trumeau) représentant le globe avec une carte de la péninsule indochinoise, foulée par un groupe de soldats en armes portant les drapeaux de diverses nations : France, Grande-Bretagne, Pays-Bas, Russie, Japon, dans un encadrement de style Art Nouveau. Second plat orné d'un encadrement de motifs géométriques noirs, dos orné de fers décoratifs en long (motifs utilisés au dos des livres de Casgrain, Guerlin, Ponsonailhe), tr. dorées (Paul Souze, graveur), 398-(2) pp. (H10) ¦Édition originale illustrée de 101 gravures in texte dont 46 photographies, d'un frontispice et de 9 cartes.« Depuis quatre siècles », dit Le Correspondant (1901), « l'Asie est un véritable champ de bataille entre les diverses puissances européennes. Il n'existe pas dans notre littérature géographique et historique de livre d'ensemble récent et documenté qui expose sommairement et exactement les phases diverses de cette lutte acharnée qui dure encore. Après un tableau, on peut dire vécu, de la géographie générale de l'Asie, des populations qui s'y entrecroisent, des religions qui s'y entrechoquent, l'auteur étudie particulièrement l'histoire de l'Inde et de l'Indochine, l'évolution de la question chinoise, l'agglutination russe en Asie centrale. Il envisage l'hypothèse d'un conflit anglo-russe et consacre enfin quelques pages à la situation de la France en Syrie et en Palestine. C'est un tableau complet des origines de ces questions asiatiques, qui à chaque instant peuvent être de nouveau à l'ordre du jour. »L'Asie est toujours, et plus que jamais d'actualité, bien que la situation ait totalement changé aujourd'hui, plus d'un siècle après, avec l'émergence de la puissance économique chinoise ou les conflits en Afghanistan et ailleurs. C'est ce qui ressort du compte-rendu publié dans la revue de la Société belge d'étude et d'expansion, datant de 1926 : « Beaucoup d'indications en peu de pages : telle pourrait être la devise de cet ouvrage. A la lumière des faits qu'il révèle, on comprend mieux les difficultés, particulièrement d'actualité, auxquelles se heurtent les diplomates européens dans leurs négociations. De cette étude du passé ressort plus d'une leçon pour le présent, plus d'un avertissement pour l'avenir. » La principale différence géopolitique est la complète absence, en 1901, des États-Unis sur la scène asiatique, ceux-ci ne prenant la place de l'Angleterre comme première puissance mondiale qu'après la Première guerre mondiale et surtout la seconde. Géographe et archéologue, ayant exploré, au cours de missions officielles, le Turkestan russe en 1896 et le Turkestan chinois en 1899, l'auteur était tout à fait compétent pour rédiger cette synthèse, qui recevait un surcroît d'intérêt après le siège des Légations occidentale par les Boxers, à Pékin en 1900. Peu après, G. Saint-Yves (1867-1937) publie deux autres ouvrages chez Mame, un roman Les Libres Burghers (1901) inspiré par le conflit boer en Afrique du Sud, et L'Océanie (1902), une synthèse géographique sur cette région du globe. Membre de la Société de géographie et d'études coloniales de Marseille, sa carte de visite le présente comme "Explorateur" (reproduite dans Au midi des livres ou l'histoire d'une liberté, Paul Ruat, par Robert Maumet, 2004, p. 305). Il a publié de nombreux livres d'histoire, de géographie, sur l'histoire coloniale, la marine (Madagascar, Afrique, Antilles, Canada, etc.), ainsi que deux romans d'aventures chez Tallandier en 1930 et 1932. Broc, Dictionnaire illustré des explorateurs français. Asie. Somptueux exemplaire à l'état de neuf.
bottom of page