top of page
THURNER (Georges).Mademoiselle Flammette.

THURNER (Georges).Mademoiselle Flammette.

SKU : 9501772
650,00 €Prix
Paris, Librairie Ducrocq, [1901], gr. in-8 (27,5 x 20 cm), percaline rouge. Au premier plat, noir, or et blanc, vue hivernale et nocturne d'une rue déserte de Levallois sous la neige et la lune, Flammette chaudement vêtue au premier plan, longeant une palissade, devant une rangée d'arbres, les quais de la Seine parcourus par un tramway au second plan, au loin un promeneur attardé faisant une chute (ill. p. 195, texte p. 199-200), dans un encadrement doré art nouveau. Au second plat, large encadrement noir avec fer central noir, au dos, noir, or et blanc, deux hommes (Marcel, le torse entouré dune corde et Charlemagne) descendant une échelle en portant une enfant (l'héroïne) sauvée d'une maison en feu (ill. p. 23), tr. dorées (Engel, relieur), XII-356 pp. ¦Édition originale illustrée d'un frontispice en couleurs et de 96 dessins en noir par Luc Leguey, ainsi que de 10 photographies, dont 32 hors texte à pleine page (une photo) et 74 in-texte (9 photos).Dédié "A ma cousine Germain Bisson".Neveu du dramaturge Alexandre Bisson (1848-1912), dramaturge lui-même, lauteur (1878-1910) est mort à 32 ans, terrassé par un mal de poitrine incurable. Plus connu en son temps comme homme de théâtre, il a publié et fait représenter avec succès une dizaine de pièces, dont les plus connues sont Le Bluff (Théâtre Antoine, 1907), Mariage d'étoile (avec Alexandre Bisson, Vaudeville, 1908), Le Passe-partout (Gymnase, 1908) et Gaby (Bouffes-parisiens, 1910).A sa mort, plusieurs articles saluent la mémoire de lauteur : « Le bel exemple de Georges Thurber » par Régis Gignoux (Le Figaro, 22 septembre 1910), Le Monde illustré (avec photo, 24 septembre 1910), Les Annales politiques et littéraires, LIllustration, Le Théâtre, etc.Il avait 23 ans quand il publia son premier roman en 1901 chez léditeur Ducrocq à qui il en donna ensuite deux autres titres. Après Mademoiselle Flammette, il signe Simone l'Algérienne (1903, préface de Hugues Le Roux, de nouveau illustré par Luc Leguey), puis La Dame aux breloques (1904, recueil de nouvelles sous couverture en couleurs de Georges Plasse).Mademoiselle Flammette est lhistoire dune petite Française, émigrée à Montréal avec sa famille et devenue orpheline, suite à lincendie (où périt son père) de lhôtel où ils étaient descendus. Elle est sauvée de la catastrophe et recueillie par cinq amis de la même nationalité, qui lui donnent son surnom, faute de connaître celui de sa famille. Henderson, un agent daffaires à sa recherche, qui aurait pu les renseigner, est assassiné. Aidée de ses amis, sauveurs et protecteurs, notre héroïne retourne en France pour découvrir ses origines. A Paris, ils louent une maison rue Boislevent (aujourdhui Bois-le-Vent), à Passy et débutent leur enquête en région parisienne.Dans ses trois ouvrages, Georges Thurner a choisi de mettre en scène des héroïnes face à ladversité, comme de nombreux autres auteurs de livres à plat historié à la fin du XIXe siècle où les livres de lecture pour jeunes filles connaissent une extension remarquable, sur les pas de Louis Mainard (Une cousine d'Amérique, 1891 (PH 34-648), LHéritage de Marie-Noëlle, 1892, Mademoiselle Sans-le-Sou, 1895), de Fernand Calmettes (Mademoiselle Volonté, 1892), de Louis Boussenard (Voyages et aventures de Mademoiselle Friquette, 1896), de Paul dIvoi (La Capitaine Nilia, 1899, Miss Mousqueterr, 1907) qui leur donnent de plus en plus le premier rôle.Nous avons déjà rencontré le dessinateur humoriste Luc Leguey (né en 1876), qui travaille pour la presse illustrée durant près de cinquante ans à partir de 1893. Comme illustrateur de livres, il travaille surtout pour léditeur Ducrocq, dont il illustre des roman de Sixte Delorme (Les Bûcherons de Jolimetz, 1893) et Le Moulin de Jeannie (1900, PH 51-919), ainsi que des livres à plats historiés de Marie Miallier (Louis et Louisette, 1892, un de ses premiers travaux, avec Maîtrejean, puis Les Enfants de Louisette, 1893, PH 39-719, avec dautres artistes), de Cécile Trouessart (Grandir !, 1900), et, plus tardivement, Le Secret de la Dourada, roman scientifique et d'aventures extraordinaires de Léon Creux (1925).Premier plat historié aux contrastes sublimes, dont la scène nocturne exploite au maximum ceux existant entre le noir, l'or, le rouge et le blanc.
bottom of page