top of page
VALDÈS (André) . Les Enfants de la Rochette .

VALDÈS (André) . Les Enfants de la Rochette .

SKU : 9501559
350,00 €Prix
Paris, Librairie Ch. Delagrave, [1910], gr. in-8 (28 x 18,5 cm), percaline violine, bords biseautés. Au premier plat, polychrome, Camille de Rionçay s'occupe de la ferme du château de la Rochette dans le Gâtinais, en distribuant du grain aux animaux de la basse-cour, poules, poussins, coq, tourterelles, canards ("La basse-cour était étonnante", ill. p. 33). Au second plat, paon à froid, au dos, polychrome, silhouette de voilier (p. 129), tr. dorées, 240 pp. ¦Édition originale illustrée de 135 dessins par Raymond de La Nézière, dont 15 à pleine page.Première publication en feuilleton dans LEcolier illustré, 1910. Dans le même volume paraissent Le Petit jockey de Lauzun (Jules Chancel), L'Aventure de Nicolas Corbin (Maurice Champagne) et L'Enfant de la mine (Augusta Latouche). Le sommaire de ce volume manifeste la volonté de léditeur de proposer des romans de différents genres : romans daventures historiques, maritimes, sociales, allant comme chez André Valdès jusquà combiner histoire familiale locale dans un cadre régional et domestique et aventure exotique lointaine.Après un début champêtre dans la vie quotidienne du château de La Rochette, seule propriété restant à la famille de Rionçay, ruinée, composée des enfants René et Camille, 16 et 14 ans et de leur mère, et l'irruption du drame, du crime et du mystère, l'action du roman se transporte en Amérique du Sud, où leur père est parti chercher fortune. Lintendant du château, Béchu, coupable dindélicatesses, est gêné dans ses manigances par larrivée de la famille et met le feu au parc. A la suite d'un naufrage, les héros se retrouvent au Brésil puis en Argentine où ils connaissent des aventures mouvementées dans la pampa à la poursuite dautres bandits croisés en cours de route.La romancière André Valdès (pseudonyme de Mme Charles Boeswilwald, 1843-1925), qui a utilisé le pseudonyme Lix Rotis (La Prédiction dIta-Pa, 1915, PH 122/425) a situé nombre de ses ouvrages en Amérique du Sud. Elle a vécu au Paraguay (voir Corinne Choay, « Une immigré fortunée : la romancière André Valdès », dans « LEchec dune colonisation française au Paraguay au milieu du XIXe siècle », Cahiers des Amériques latines n°16, 1977, pp. 49-50).Elle connaît un grand succès en 1887 avec Scènes de la vie au Paraguay : Lélia Montaldi, roman de mœurs exotiques. Ce roman devient une trilogie en 1892, lorsquil est suivi de LImposture et de Le Trésor des vaincus. Lauteur en tire plusieurs chansons mises en musique par Gabrielle Darcier : Linda la Guaranie ! (1892), La Palomita ! Habañera, air populaire du Paraguay (paroles françaises et musique par André Valdès) et Le Parfum. Sonnet de Lelia (1892).Mais Delagrave a choisi pour illustrer la couverture des Enfants de la Rochette avec une scène bucolique tirée de la première partie, et non une scène dramatique ou mouvementée de la deuxième partie, riche en action, qui du reste fait lobjet dautres livres à plat historié comme ceux de Jules Chancel ou même de Lix Rotis elle-même. Cela nous vaut une rare et originale représentation dune basse-cour et de ses animaux familiers en plat historié.Il est dautre part curieux de constater la rareté relative de certains titres à plat historié parus chez des éditeurs connus tel Delagrave, avant 1914, comme celui-ci.Ainsi, cet ouvrage est vraiment peu courant.
bottom of page