top of page
WAHL (Maurice) . Nouvelle géographie générale de la France .

WAHL (Maurice) . Nouvelle géographie générale de la France .

SKU : 9501371
750,00 €Prix
Paris, Garnier frères, éditeurs, [1899], gr. in-8 (28 x 21 cm), percaline rouge, bords biseautés. Au premier plat, noir et or, allégorie de la Géographie (une femme vêtue à l'antique (toge, sandales), couronnée de laurier et d'une étoile rayonnante, écrivant sur des grandes feuilles de papier, assise, la main gauche posée sur un globe terrestre centré sur lAtlantique, contre lequel se déroule une carte sur laquelle est posé un caducée), au second plan, paysage (rivage maritime, port, maisons, forêt de sapins, montagnes au loin derrière lesquelles rayonne un soleil levant). Au second plat, encadrements de filets à froid, frappé au centre du blason de la Ville de Paris et de la mention "Prix municipal d'excellence", au dos, caissons et fers dorés, séparés de filets noir et or, tranches dorées (Paul Souze, graveur, Magnier et ses fils, relieurs), VIII-1156-380-(4) pp. ¦Édition originale illustrée de 941 gravures et photographies (718 dans la première partie, 223 dans la seconde), de 135 cartes (toutes en couleurs) et plans en noir (114 dans la première partie et 21 dans la seconde), publiée en 191 livraisons à partir de 1898, décrivant 21 régions et 71 départements dans la première partie (143 livraisons), puis 4 régions et 16 départements dans la seconde (48 livraisons, n°144-191).Cet ouvrage monumental se veut exhaustif, « comprenant la géographie physique, politique, historique, agricole, industrielle et commerciale, d'après les documents les plus récents. Types, plans de villes, portraits, paysages, cartes coloriées, monuments. »Agrégé d'histoire et de géographie (1876), docteur ès lettres (1894), Maurice Wahl (1853-1900) est professeur au Lycée d'Alger (1876), puis au Lycée Condorcet de Paris (1890). Il est nommé en 1893 inspecteur général de l'Instruction publique pour l'enseignement des lettres dans les colonies. Il est lauteur de livres sur lAlgérie, plusieurs fois réédités : Géographie élémentaire de l'Algérie : à l'usage des classes élémentaires des lycées, collèges, écoles primaires, etc. (avec Moliner-Violle, A. Jourdan, 1878), L'Algérie (Germer Baillière, 1882, rééd. Alcan, 1889, etc.), Les Villes de l'Algérie, Alger (Barbier, 1887), de manuels dhistoire chez Delagrave, Nouveau cours d'histoire (avec Dontenville, 1884-1885) et Histoire générale jusqu'en 1610, antiquité, moyen-âge et temps modernes (deuxième année) (id., 1886), et de manuels de Géographie générale chez Garnier (1891) : Continent américain, Classe de quatrième (1891) et Europe-Amérique, Classe de cinquième. En 1894, il publie un livre de référence, Les Premières années de la Révolution à Lyon, 1788-1792 (Armand Colin) et en 1896 La France aux colonies (Librairies-imprimeries réunies), avant de se lancer dans son grand-œuvre, sa Nouvelle géographie générale, préparée à partir de 1897 et publiée en livraisons durant deux ans.La mort le surprit à la tâche et son ouvrage est poursuivi par son collègue Henri Vast (1847-1921), qui rédige L'Algérie et les colonies françaises en suivant le plan préparé par Maurice Wahl, et qui forme un second volume de 1200 pages.On dit souvent que les Français naiment pas la géographie, mais ils ont de bons géographes, comme en témoigne ce livre massif, qui met à jour et sajoute à celui dÉlisée Reclus, dont le tome II de la Nouvelle géographie universelle, consacré à La France, remontant à 1877 (Hachette, PH 31/598) navait pas connu de nouvelle édition. Vingt ans plus tard, le pays sétait transformé profondément, notamment grâce aux moyens de transport comme le train, voire lautomobile, et il devenait nécessaire de rédiger un nouvel aperçu général, illustré à profusion de cartes en couleurs et de centaines de gravures, dont beaucoup sont des photographies, un nouveau procédé dillustration qui commence à envahir les livres de sciences, de géographie et de voyages à la fin du XIXe siècle.A ce propos, on peut suivre à la trace la progression des techniques de reproductions de photographies, qui évoluent au cours de la publication même des différentes livraisons de louvrage. Dans les premières pages ne paraissent que des gravures. Les premières photographies sont publiées aux pages 20, 25 et 28 : leur traitement évolue rapidement. Bientôt, les photographies (paysages, monuments) sont plus nombreuses que les gravures au trait. On note même quelques photographies en couleur (ou coloriées) comme celle des costumes régionaux des pages 33 et 182. LAlsace et la Lorraine, provinces perdues en 1871, ont droit à un développement aux pages 178-191. Au total, la majorité des illustrations sont des photographies. Ces centaines de clichés de tous les coins de France donnent un intérêt inestimable à ce magnifique ouvrage, qui a aujourdhui valeur de document historique, nombre de sites ayant changé daspect depuis plus dun siècle.Après une brève introduction, présentant les caractéristiques générales du pays (position, étendue, configuration, constitution géologique, relief, régime des eaux, climat), louvrage présente de nombreuses données chiffrées et de statistiques, le plus souvent arrêtée à lannée 1897, date de la rédaction.Un des premiers livres à plat historié aussi abondamment illustré par la photographie.Très bel exemplaire de ce très fort volume (plus de 1500 pages), un des livres à plat historiés parmi les plus épais que nous ayons rencontrés.
bottom of page