top of page
XAUDARO (Joaquin). Les Péripéties de l'aviation.

XAUDARO (Joaquin). Les Péripéties de l'aviation.

SKU : 9501056
1 500,00 €Prix
Paris, Garnier frères, libraires-éditeurs, [1911], in-4 (32,5 x 25 cm), percaline rouge. Au premier plat polychrome, un personnage hilare, en costume de soirée et haut-de-forme, assis sur un aéroplane sur les ailes duquel il a posé une pipe, une bouteille de whisky, un verre et un parapluie. Au second plat, encadrement géométrique noir et rosace centrale, dos muet, tr. dorées, 50 pl. en couleurs légendées. ¦Édition originale de cet album humoristique sur lhistoire de laviation.Joaquin Xaudaro (1872-1933), dessinateur et illustrateur dorigine espagnole, sinstalle en France entre 1907 et 1914. Il collabore à la presse illustrée (Le Rire, Ceux qui font rire, Fantasio), expose aux Humoristes et illustre de nombreux livres dAlphonse Allais, Georges Auriol, Émile Bergerat, Curnonsky, Max et Alex Fischer, Oscar Méténier, Jules Moinaux, Armand Silvestre, Pierre Veber, Willy (Dico Solo). Il travaille pour Albin Michel, LÉdition moderne (Librairie Ambert), Juven, Méricant, Ollendorff (collection Les Conteurs joyeux).Avec Achille Segard, il a publié un autre album rare, Les Cinq points : le dessin instructif pour les petits et les grands (Ollendorff, 1912), petit in-folio oblong (26 x 34 cm), de [6] p. et 50 planches à double figures, avec calques superposés.Après 4 planches consacrées aux débuts de laéronautique (les sorcières volant sur leur balais, Don Quichotte aérien, Pégase et les cerfs-volants des hommes préhistoriques), place au monde moderne avec les assiettes qui volent lors dune scène de ménage, à lentraînement des futurs pilotes (station en équilibre sur le mobilier, accroché au lustre, épreuve du vertige par-dessus le vide, saute-matelat), on passe ensuite aux exercices pratiques : la chute de lavion et de laviateur, les vues aériennes, les points de chute inattendus (Afrique, Espagne, la fosse aux ours, les paisibles pique-niqueurs, etc.), le passage près des volcans en activité ou près des cheminées, les accidents darc-en-ciel, de fil télégraphique, de clochers, les systèmes damortissement (toits et cheminées matelassés), les génies aériens. Lillustrateur imagine les vols organisés pour New York, des aérogares en hauteur, inspirées de celles imaginées par Robida (pl. 32), le ravitaillement en vol, les duels aériens à la perche, la poste aérienne, laviation « de chasse » (avec le chien du chasseur équipée dun appareil autonome), les courses aériennes et lhydroaéronef !Cet « humour vertical », où domine la chute, voisine bien souvent avec la fantaisie anticipatrice et la technologie de science-fiction.Lalbum, devenu classique, a été réédité en fac-similé par Garnier en 1978, édition qui a été aussitôt traduite en anglais (The Perils of Flight, London, Ernest Benn, 1978, New York, Mayflower Books, 1979, Popular Culture Ink, 1979, Smithmark Publishing, 1980).Il est considéré comme le tout premier recueil dhumour aérien. Dans un genre voisin, on peut citer Aéropolis, roman comique de la vie aérienne dHenry Kistemaeckers (1909), recueil de saynètes illustrées. Dans leurs œuvres, Kistemaeckers aussi bien que Xaudaro rendent un hommage graphique et littéraire au maître Albert Robida (voir Robida et les transports, numéro spécial de la revue Le Rocambole n°66, 2014).Par le style et le sujet, ce livre complète et prolonge celui de John Grand-Carteret et Léo Delteil, La Conquête de lair vue par limage, 1495-1909 (Librairie des Annales, 1910, PH 32/613).Bel exemplaire de cet ouvrage fort rare.
bottom of page